Sel de l’île de Ré 2018, à marquer d’une pierre blanche

Vous avez sans doute constaté combien cet été le ciel de l’île de Ré a souvent été d’un bleu intense, avec ni gouttes de pluie ni nuages à l’horizon, et un vent d’Est dominant. Grosse chaleur + vent fort et constant = importante production de sel.

Pour les sauniers rétais, l’été 2018 est à marquer d’une pierre blanche. Les carreaux des marais salants ont donné, tout ce qu’ils pouvaient. A gogo.

Ile de Ré - Sel 2018Dans son marais le saunier, ou la saunière (n’oublions pas les dames certes peu nombreuses, mais bien actives), est un être solitaire. Concentré sur les niveaux d’eau de mer à équilibrer, il attend le moment idoine, matin et soir, pour cueillir soit le gros sel, soit la fleur de sel. Un rendez-vous quotidien avec ce que la conjonction des éléments naturels accepte d’offrir. Continuer la lecture de Sel de l’île de Ré 2018, à marquer d’une pierre blanche

La digue de Rivedoux, au bout d’un mois de chantier

Le chantier de la nouvelle digue de Rivedoux se voit de loin. Impossible de manquer la haute grue bleue lorsqu’on passe le pont pour aller vers l’île de Ré.

Rivedoux-Plage - Travaux digue - 31 octobre 2018
31 octobre 2018.

Le chantier s’est mis en place il y a un peu plus d’un mois. Il va durer jusqu’au printemps prochain. Continuer la lecture de La digue de Rivedoux, au bout d’un mois de chantier

Le(s) câble(s) du pont de l’île de Ré

Etrange simultanéité. Le pont de l’île de Ré a 30 ans cette année, et c’est pile le moment où un de ses câbles de précontrainte rompt !

Histoire de nous rappeler que nous habitons bien une île, et qu’un unique câble peut perturber les échanges entre le continent et notre territoire insulaire.

Pont de l'île de Ré - 25 septembre 2018
25 septembre 2018.

Jeudi 13 septembre, un câble s’est révélé cassé. C’est au cours d’une visite que les services techniques ont constaté qu’il était à terre. Il mesure 440 mètres de long. Apparemment aucun signe avant-coureur n’avait été décelé, alors que les inspections dans les entrailles du pont sont régulières.

Pont de l'île de Ré - Câble rompu - 14 septembre 2018
Crédit photo : ©DÉPARTEMENT-CHARENTE-MARITIME-2018

 

Continuer la lecture de Le(s) câble(s) du pont de l’île de Ré

Anti-submersion de Loix, travaux presque finis…

Prémunir nos villages de l’île de Ré contre la submersion marine ne se fait pas en claquant dans les doigts. En amont, la formulation des projets, les procédures administratives, puis leur acceptation ça prend un temps fou. Et concrètement,  les voir aboutir définitivement, c’est long aussi.

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser au sujet, je n’avais aucune idée des délais nécessaires. En allant régulièrement sur le terrain et en faisant des reportages sur les digues, j’ai beaucoup mieux compris pourquoi.

Ainsi la protection du village de Loix n’est aujourd’hui pas tout à fait terminée. Souvenons-nous du lancement des travaux, le 27 février 2016, en présence du préfet et de Dominique Bussereau, président du Conseil départemental.  Il faudra presque trois années concrètes de reconstruction pour que l’intégralité du système anti-submersion arrive à son terme.

LE BATARDEAU DU PORT.

Lors de la tempête Xynthia, en février 2010, la mer est passée par le port, qui s’est avéré un point faible. Lundi 24 septembre 2018, un premier essai d’installation du batardeau a été réalisé.

Port de Loix - 1er essai batardeau - 24 septembre 2018
24 septembre 2018.

Ce batardeau est composé de lattes d’aluminium, qu’il convient d’empiler les unes sur les autres pour constituer une sorte de mur anti-submersion. Il y a au total 55 lattes à monter, à raison de 5 lattes X 11 panneaux . Continuer la lecture de Anti-submersion de Loix, travaux presque finis…

Le pont de l’île de Ré a 30 ans aujourd’hui !

Le pont de l’île de Ré a été mis en service le 19 mai 1988. C’était il y a 30 ans.

A l’époque, son projet de construction a engendré de nombreux débats entre les pour et les contre. De mémorables foires d’empoigne. Le combat n’est plus d’actualité, aujourd’hui le pont est bien là !

Qui n’a pas un petit pincement au coeur, qui ne ressent pas une émotion en le traversant ? Que l’on soit résident permanent, résident secondaire, vacancier ou promeneur d’un jour, il ne laisse pas indifférent.

David Canard a écrit un livre qui devrait faire référence : “ 30 ans du pont de l’île de Ré ”. David Canard - 3 mai 2018

Se plonger dans ce livre, c’est rentrer dans une compilation factuelle. Une biographie du pont, en quelque sorte. Continuer la lecture de Le pont de l’île de Ré a 30 ans aujourd’hui !

Population légale Insee Ile de Ré : 17 920 habitants

Chaque fin d’année, l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) publie les chiffres de population des circonscriptions. Ces chiffres sont dits population légale , ils ont valeur juridique et administrative. Le nombre qui entre en vigueur le 1er janvier 2018 est celui de la population légale 2015.

Il y a donc un décalage de trois années, entre la population réelle aujourd’hui et celle de 2015. Pour exemple, ce n’est qu’en 2021 que nous connaîtrons la population légale de 2018.

Au 1er janvier 2018, la population légale 2015 de l’île de Ré est de 17 920 habitants.

Ile de Ré - Population légale 2015 en vigueur au 1er janvier 2018

1/4 de la population vit au nord de l’île de Ré. 3/4 au sud.

4 532 habitants au nord, qui résident dans cinq villages, c’est environ 1 100 habitants de plus qu’à Sainte-Marie de Ré, le plus gros des villages de l’île.

L’île de Ré représente 2,7 % de la population de la Charente-Maritime. Ce n’est pas beaucoup…

L’évolution des populations légales depuis 2007 (entrée en vigueur en 2010) jusqu’aux chiffres récemment publiés 2015 (entrée en vigueur en 2018) est pour le moins intéressante.

Ile de Ré - Evolution des populations légales 2007-2015

L’île de Ré a perdu 282 habitants en neuf ans. Avec des disparités significatives : –  224 habitants au nord et – 58 habitants au sud.

En évolution négative, les plus écarts les plus importants sont à Saint-Martin de Ré (- 248), La Flotte ( -141), Saint-Clément des Baleines (- 97), La Couarde-sur-Mer (-57) et Les Portes-en-Ré (- 42).

En évolution positive, la palme revient à Sainte-Marie de Ré (+316) et à Rivedoux (+ 35), à une encablure de pont de La Rochelle. Ces deux villages font sensiblement remonter la moyenne du sud de l’île.

Pendant que l’île de Ré perd des habitants au fil des années, la Charente-Maritime en gagne 53 119. La vigueur du climat de l’Atlantique attire !

On ne peut que s’interroger sur ces écarts. La construction, en cours et à venir, de logements à loyers modérés par les communes rétaises et la Communauté de Communes,  devrait améliorer sensiblement les chiffres. Mais avant qu’ils ne soient matérialisés dans les statistiques, ce n’est pas pour tout de suite !

On sait que trouver une maison à louer à l’Ile de Ré relève quasiment du parcours du combattant, en particulier au nord, avec de surcroît des loyers plutôt prohibitifs. De plus, bien des propriétaires optent pour des locations saisonnières, qu’ils considèrent plus rentables. Quant à acheter un bien, les prix sont tellement élevés, que tout un chacun ne peut pas accéder à la propriété.

Pour mémoire, vous vous rappelez peut-être que l’Intercommunalité rétaise poursuit un objectif :  20 000 habitants à l’île de Ré à l’horizon 2030. Ce nombre devrait être inclus dans le futur PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal). 

Il est donc important de se faire recenser. Le recensement a lieu tous les cinq ans,  à tour de rôle dans chaque commune. Cette année, il a lieu a Ars et Les Portes.

La feuille remise dans les boîtes aux lettres explique bien à quoi sert le recensement. Il y est écrit : De ces chiffres découle la participation de l’Etat au budget des communes, plus une commune est peuplée, plus cette participation est importante.

Et par ailleurs : Il est rendu obligatoire par la loi, mais c’est avant tout un devoir civique.

Recensement 2018