MJB, du marais au camion-popotte

« Dix ans de marais, ça rend solide, le sentiment est indescriptible. Je pars vers une nouvelle aventure, forte du travail dans le marais et des rencontres avec la tribu des sauniers. Ils sont des collègues, mais avant tout des amis. Au jour du départ, je me rends compte que c’est comme une famille. Chacun a son caractère, chacun apporte son grain de sel, on discute, on échange, on n’est pas toujours d’accord, on prend l’avis de l’autre et petit à petit cela fait évoluer. C’est tout cela qui renforce » confie Michèle Jean-Bart (alias MJB), saunière de son état.

Michèle Jean-Bart, saunière

Le marais, ça se transmet. Transmission du savoir mais aussi transmission physique. A  Ars-en-Ré, Raymond et Suzanne Massé lui avaient confié leur marais alors qu’elle débutait dans le métier. Dix ans durant elle y a travaillé sans relâche et avec bonheur. Elle est la seule femme chef d’exploitation à la Coopérative des Sauniers de l’île de Ré. Après une formation à Guérande, elle avait décidé de se lancer. Son maître de stage à l’île de Ré a été Fernand Pajot, dont elle dit : « Il m’a tout appris, et même bien au delà des choses du marais. Souvent nous avons philosophé, et je l’appelle encore si j’ai un doute afin qu’il me donne des conseils ». 

Depuis deux ans, Michèle réfléchissait à son devenir.  Continuer la lecture de MJB, du marais au camion-popotte

Kevin, artiste de pierres

La semaine dernière l’histoire se racontait déjà :  « C’est magnifique, quelqu’un a construit un chateau de pierres avec des voûtes, sur la plage au pied du petit phare des Baleines ». Et puis il y a quelques jours, des amis m’ont montré des photos prises dans ce château fabriqué avec les gros galets plats roulés par la mer. Sur place, le montage  est vraiment sidérant et plutôt magique.

 

Mais qui est derrière cela ? Un jeune homme tout simplement, Kevin, 16 ans. « J’aime bâtir, style ruines » dit-il.  Bâtir est son passe-temps pendant ses vacances à l’île de Ré.  Depuis dix ans, chaque été il y passe dix jours avec ses parents.  A l’âge de 6 ans, il a commencé à construire des murs, des statues, des tours, des édifices de pierres, sur cette même plage. Il affirme faire cela pour le plaisir. « Je n’aime pas me baigner, alors toute la journée je bâtis.. C’est quand même mieux que de brûler des voitures… »Continuer la lecture de Kevin, artiste de pierres

Coopérative de Sel, soleil et lumière

Depuis début juin, la toiture de la Coopérative de Sel à Ars-en-Ré se refait une santé et une beauté. Elle était la même depuis 1967, donc depuis 46 ans, date de la construction du bâtiment. Au départ c’était un magasin pour le stockage du sel, dont l’architecture ovale  à bien fait jaser à l’époque.  Coopérative de sel - Changement toiture

Les plaques de couverture étaient en amiante. »Le projet de changer la toiture date de quatre ans. Malgré son âge, le revêtement se s’est pas délité et il ne fait pas de poussière. Tous les trois ans, un organisme tiers procède  à un audit de vérification afin de valider la qualité de la toiture, et être ainsi en conformité avec la loi », explique Gérard Maître, directeur de la Coopérative des producteurs de sel.

Les panneaux voltaïques ont été choisis par le conseil d’administration. « J’ai l’habitude de dire que nous sommes les fils du soleil et du vent. De la même façon, ce précepte va être appliqué à la toiture. Nous allons utiliser le soleil et être  ainsi en phase avec nous-mêmes » poursuit-il. Continuer la lecture de Coopérative de Sel, soleil et lumière

Les P’tits Vers du Fier ré-inventent les déchets

Depuis mercredi, c’est la Fête de la Nature.  Elle se déroule chaque année en mai dans toute la France.  Elle dure cinq jours pendant lesquels des animations sont proposées pour sensibiliser le public à la protection de la nature.

Il n’est pas trop tard pour participer, ça finit dimanche. Il est vrai que la météo n’engage pas à mettre le nez dehors, mais un bon bol d’air ça fait quand même du bien.

L’association Les P’tits Vers du Fier donne rendez-vous demain matin samedi à 9h45 place de l’église d’Ars, devant le bar-restaurant le Clocher. Un café et hop c’est parti pour aller nettoyer la plage du Martray des déchets petits et gros que la mer rejette, ou que les promeneurs ont malheureusement laissés sur place. Il faut simplement penser à apporter des gants et se couvrir chaudement, même si demain matin le vent devrait enfin se calmer. Les retardataires pourront rejoindre le groupe à 10 h, sur le parking de l’hôtel-restaurant Le Martray.

Pour le déjeuner, il faut apporter son pique-nique. Les années précédentes, il avait lieu sur la plage. Vraisemblablement demain, il se fera à l’abri, dans le local de l’association situé sur le port d’Ars, derrière le hangar de Blondeau Marine.Ptits Vers du Fier

Les déchets récoltés ne sont pas jetés tout de suite. Ils vont retrouver une seconde vie. Il suffit d’un peu d’imagination et laisser parler sa créativité naturelle. De 15 h à 18 h, sur la place de l’église d’Ars, un atelier est organisé par les P’tits Vers du Fier Continuer la lecture de Les P’tits Vers du Fier ré-inventent les déchets

Mi Amore n° 35

Il y a quelques jours, je me transformée en testeuse d’automobile électrique. Au volant, Stéphanie Bertin. La jeune femme a fait l’acquisition d’une miniature de voiture, toute jolie, toute silencieuse,  une Mia, blanche, avec des roues de couleur orange. 

Sa voiture est une série spéciale, logotypée MiAmore sur les côtés. Il en existe une quarantaine en France, la sienne est la n° 35. Elle porte ce numéro au dessus de la porte.

C’est la première que voyais cet engin. J’ai été bluffée et apparemment je ne suis pas la seule, à voir les yeux écarquillés au passage de la voiture. Certains disent que c’est une voiture PlayMobil !

Continuer la lecture de Mi Amore n° 35

Vive les femmes !

Aujourd’hui 8 mars, c’est notre journée, à nous les femmes.

Elle a été officialisée en 1977 par l’ONU. Chaque pays de la planète est invité à célébrer cette journée dédiée aux droits des femmes. Occasion de revendiquer l’égalité et de faire un bilan sur la situation des femmes dans la société.

Au Burkina Faso, ce jour est férié.  Il fait l’objet de nombreuses animations. A Arbollé, un match de foot géant oppose les hommes aux femmes, un cross humanitaire est organisé ainsi que toutes sortes de réunions et conférences.

En 2011 et 2012, le thème était « Donner la vie sans périr ». Cette année, il est « Entreprenariat féminin et croissance économique ». Un tissu de pagne est spécialement créé, dans lequel la population coud un vêtement qu’hommes et femmes portent se jour-là.  Des petites pochettes bien sympas sont aussi fabriquées.

Journée de la femme

Au cours de leur dernier séjour, le mois dernier, les Amis d’Arbollé ont pu se rendre compte combien le thème de l’entreprenariat était bien choisi. Les femmes, opiniâtres, se regroupent en associations, montent de petites entreprises, trouvent des solutions via le micro-crédit, cultivent des jardins pour vendre Continuer la lecture de Vive les femmes !