Un grand merci aux 120 pompiers de l’île de Ré !

En matière de secours aux personnes et aux biens, l’île de Ré s’avère incontestablement dynamique. 120 sapeurs pompiers agissent au quotidien.

Ils sont répartis dans six Centres d’Incendie et de Secours (CSI) : Ars, La Flotte, Le Bois, Les Portes, Saint-Martin et Sainte-Marie. Pour les cinq autres villages, La Couarde, Loix, Rivedoux et Saint-Clément, ce sont les pompiers des six CIS qui interviennent rapidement, si nécessité.

Vendredi 7 décembre, une cérémonie a rassemblé au Bois-Plage l’ensemble équipes de l’île de Ré, sous l’autorité du colonel Hors Classe, Pascal Leprince, chef de corps, directeur départemental du SDIS 17 (Services d’Incendie et de Secours de la Charente-Maritime).

Ce jour-là, les pompiers fêtaient la Sainte-Barbe, leur patronne.

De gauche à droite : Clément Dardillac (Les Portes) Christophe Roquet (Saint-Martin), Pascal Couzinier (SDIS 17), Pascal Leprince (SDIS 17), Dominique Jouillat (la Flotte), Philippe Lacoste (Sainte-Marie), Denis Carré (Le Bois) et Dominique Grellier (Ars).

C’est la première fois qu’une telle cérémonie a lieu à l’île de Ré. Et même à l’échelon de la Charente-Maritime. Jusqu’à lors les cérémonies se tenaient individuellement dans chaque caserne.

Continuer la lecture de Un grand merci aux 120 pompiers de l’île de Ré !

Sel de l’île de Ré 2018, à marquer d’une pierre blanche

Vous avez sans doute constaté combien cet été le ciel de l’île de Ré a souvent été d’un bleu intense, avec ni gouttes de pluie ni nuages à l’horizon, et un vent d’Est dominant. Grosse chaleur + vent fort et constant = importante production de sel.

Pour les sauniers rétais, l’été 2018 est à marquer d’une pierre blanche. Les carreaux des marais salants ont donné, tout ce qu’ils pouvaient. A gogo.

Ile de Ré - Sel 2018Dans son marais le saunier, ou la saunière (n’oublions pas les dames certes peu nombreuses, mais bien actives), est un être solitaire. Concentré sur les niveaux d’eau de mer à équilibrer, il attend le moment idoine, matin et soir, pour cueillir soit le gros sel, soit la fleur de sel. Un rendez-vous quotidien avec ce que la conjonction des éléments naturels accepte d’offrir. Continuer la lecture de Sel de l’île de Ré 2018, à marquer d’une pierre blanche

14-18 à Ars-en-Ré. Derrière les noms et les mots, la vie

En 1914, Ars comptait 1 300 habitants, environ le même nombre qu’aujourd’hui. Mais la pyramide des âges n’était pas la même.

363 hommes ont été mobilisés pour partir au combat, soit près d’un tiers des habitants du village. Ils étaient majoritairement jeunes, ils avaient entre 18 et 59 ans. Qui étaient ces hommes ?Ars-en-Ré - Monuments au morts dans cimetière - 24 octobre 2018

Depuis deux ans, deux Casserons, Daniel Huet et Eric Legars, se sont transformés en historiens de cette douloureuse période du village. Continuer la lecture de 14-18 à Ars-en-Ré. Derrière les noms et les mots, la vie

La Ferme des Baleines, en devenir

Derrière ce panneau, sur la route de Saint-Clément des Baleines aux Portes-en-Ré, se cache un immense espace de 24 hectares. C’est ici que se situe la Ferme des Baleines, en plein coeur de marais.

La Ferme des Baleines - 30 juillet 2018

Le lieu a changé plusieurs fois de mains. Il a été un temps ferme piscicole de bars et de dorades, puis site de pré-grossissement d’huîtres à destination des professionnels. Après l’arrêt de ces activités, il est resté en friches pendant deux ans, aucune production n’en sortait plus. Continuer la lecture de La Ferme des Baleines, en devenir

Entrez, entrez sous le Magic Mirrors de Jazz au Phare !

Lorsqu’un chapiteau commence à se dresser c’est signe que des artistes vont bientôt entrer en scène. Découvrir l’architecture, déjà ça fait rêver… Qui va s’y produire ? Quelle promesse de spectacle ?

Hier, 1er août, les équipes du Magic Mirrors étaient à pied d’oeuvre à Saint-Clément des Baleines, pour monter un chapiteau en bois. C’est la première fois qu’une telle structure prend place à l’île de Ré. Saint-Clément des Baleines - Magic Mirrors - 1er août 2018

Continuer la lecture de Entrez, entrez sous le Magic Mirrors de Jazz au Phare !

Bienvenue à la chèvrerie de Paul Georgelet, à Loix

Paul Georgelet, ce nom vous dit peut-être quelque chose ? Ceux qui font leurs courses l’été sous la halle du marché d’Ars le connaissent, il propose des fromage de chèvres exceptionnels. Il y a aussi ceux, amateurs de ses spécialités, qui l’ont rencontré lorsqu’il a posé son premier banc à l’île de Ré, au marché de La Couarde en 1986.

Il y a six mois, Paul Georgelet a décidé de s’installer durablement à l’île de Ré. Il a racheté l’exploitation de la chèvrerie Lefort, à Loix. “ Bienvenue dans ma ferme ! ” dit-il d’un geste ample.Paul Georgelet - 25 janvier 2018

Les chèvres n’ont guère de secrets pour lui. Depuis 45 ans, il les côtoie dans son élevage à Villemain, dans les Deux-Sèvres. C’est là qu’il fabrique Mothais sur feuille, Chabichou du Poitou AOP, Rond de Lusignan, Tricorne et Tomme. Et aussi une de ses spécialités qui porte un nom évocateur, le 85 B, un fromage en forme de dôme, crémeux à l’intérieur. Continuer la lecture de Bienvenue à la chèvrerie de Paul Georgelet, à Loix