1ère victoire pour Damien Morin

Lorsque Damien Morin finit premier d’une course hippique, on ne peut que s’en réjouir. Devenir jockey professionnel est son but, mais le chemin est long, car il doit remporter 70 courses. Damirn Morin - 1ère victoire - Pau 25 janvier 2017

Le 25 janvier, j’étais une nouvelle fois devant la télé, pour suivre la course sur Equidia. Damien porte le n° 9, le cheval s’appelle Dibaba Traou Land. Le duo a fait une course remarquable, j’ai cru que mon coeur allait exploser !

En fin de course, il passe Christophe Soumillon, grand favori de l’épreuve, le suspens est total…

Dès l’arrivée, le cheval et le jockey ont été assaillis de messages de félicitations.Dès l'arrivée, Damien a été assailli de messages de félicitation.

Cette épreuve constituait le 24ème engagement de Damien, en courses PMU.

Déjà à quatre reprises, il avait fini dans les trois premiers. Des performances encourageantes pour la suite…

Depuis septembre, Damien a intégré l’écurie de Charles Gourdain, à Pau.

Charles Gourdain et Damien Morin - 17 septembre 2016
Pau – 17 septembre 2016.

Son contrat d’apprentissage se terminait chez Carlos Laffon Parias à Chantilly. Il est bien sûr parti avec un pincement au coeur, car c’était là sa toute première grande et passionnante expérience professionnelle. Après avoir réussi le BP de cavalier d’entraînement, il a donc décidé de chercher un nouveau patron. Dans l’écurie paloise, il a maintenant le statut de jeune jockey, avec l’objectif de devenir pro.

Désormais Damien ne court plus sous la casaque d’île de Ré Galop. Mais qui sait, un jour peut-être retrouvera t-il les couleurs rétaises ? D’autant qu’il est très reconnaissant à Capucine Nicot et à Véronique Vigouroux, ses coaches rétaises, de lui avoir fait confiance en l’engageant dans plusieurs courses d’importance. Et surtout d’avoir stimulé la flamme qui l’anime depuis sa tendre enfance.

Allez Damien, il ne te reste plus que 69 courses à gagner !

Son Facebook pro :  Damien Morin jeune jockey permet de le suivre régulièrement.

 

La crèche vivante de André Léau

A Saint-Martin de Ré, la crèche vivante est une quasi institution.

Saint-Martin de Ré - Crèche vivante - 21 décembre 2016
21 décembre 2016. 

Depuis 20 ans, elle constitue un incontournable point d’animation sur le parvis de l’église.

Saint-Martin de Ré - Crèche vivante - 24 décembre 2016
24 décembre 2016.

Il faut rendre visite à Marguerite, la vache. Selon les jours, l’âne n’est pas le même. Le 21 décembre, c’était Hercule, au poil blanc ;  le 24 décembre c’était Galopin, un baudet du Poitou que beaucoup connaissent à l’île de Ré.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Continuer la lecture de La crèche vivante de André Léau

Bernard Borit miniaturise les églises rétaises

Quel est le point commun entre les modèles réduits des églises d’Ars et de La Couarde, et la crèche de La Couarde ? Toutes trois sont façonnées à partir de galets.

Et qui a réalisé ces petites merveilles ? Bernard Borit, un paroissien, habile de ses dix doigts, et résolument créatif.

Bernard Borit - 14 décembre 2016

Bernard Borit apprécie la marche. Là où ses pas le portent, à l’île de Ré ou ailleurs, il ouvre grand les yeux, à l’affût du moindre petit bidule qui traîne. Il ne rentre jamais de promenade sans un caillou dans sa poche, sans un bout de coquillage ou un petit morceau de verre ou de bois…

« J’aime les choses originales qui reflètent le pays où je me balade. J’avais entendu dire qu’autrefois une chapelle bretonne avait été recouverte de coquillages. C’est ainsi que m’est venue l’idée de réaliser l’église de La Couarde, le village où j’habite, à partir de petits galets ».

En 2013, il s’attelle au projet. Six mois plus tard, la miniature d’église est terminée. Continuer la lecture de Bernard Borit miniaturise les églises rétaises

Dominique Greiller promu au grade de capitaine

Vendredi 9 décembre, les sapeurs-pompiers de la partie nord de l’île de Ré ont fêté leur Sainte-Barbe. Ce soir là, Dominique Greiller a été promu au grade de capitaine. Trois barrettes ont pris place sur l’épaulette de son uniforme.

Dominique Greilier, capitaine de pompiers - 11 décembre 2016

Comment devient-on capitaine de pompiers ? Soit sur concours, ou par formation. Soit par l’ancienneté, ce qui est le cas de Dominique Greiller. Depuis plus de dix ans, il occupe des fonctions d’encadrement à la caserne d’Ars-en Ré.

Le 1er octobre 2005, il a été nommé adjoint au Chef de centre, le jour même où il était alors promu lieutenant. En 2010, il a succédé à Michel Caillaud à la tête de la caserne. En juin 2016, le lieutenant-colonel Bruno Gervais, Chef du Groupement nord du SDIS 17, a proposé au colonel Pascal Leprince, Chef du corps départemental du SDIS 17, de promouvoir Dominique Greiller.

Une fois l’agrément obtenu, un arrêté conjoint du Préfet de la Charente-Maritime, Eric Jalon, et du président du conseil d’administration du  SDIS 17, Jean-Pierre Tallieu, a officialisé le passage de grade.

Un élément m’interpelle sur cet arrêté, le jour de naissance de Dominique : 11 décembre. Ces trois barrettes sont un beau cadeau d’anniversaire, à deux jours près ! Continuer la lecture de Dominique Greiller promu au grade de capitaine

Chasseurs de coeurs, une aventure moderne

En avril, je vous avais raconté le projet « Chasseurs de coeurs » de Julie Lipinski et de Thibault Chenaille. Sept mois plus tard il voit le jour, grâce notamment aux souscriptions collectées via la plateforme de financement participatif KissKissBankBank. Julie Lipinski et Thibaud Chenaille - 19 octobre 2016

Leur aventure n’est pas banale.

En créant leur Facebook Chasseurs de Coeurs, ils ont fait des émules. Très vite, d’autres chasseurs de coeurs se sont révélés, et ont partagé leurs propres découvertes. La chasse est contagieuse. C’est fou le nombre de coeurs que l’on peut découvrir lorsqu’on veut bien ouvrir les yeux ! « Tous les jours, il en arrive de nouveaux, plus beaux les uns que les autres. Les réactions sont assez émouvantes, ça fait du bien » s’enthousiasme Julie.

Facebook Chasseurs de coeurs - 1er novembre 2016

Ils ont publié leur livre, en auto-édition. 1500 exemplaires sont maintenant disponibles sur leur site internet, au prix de 15 €. En avant-première, ils sont vendus à l’île de Ré, au bureau de presse de Loix et au magasin concept-store La République à Saint-Martin.

Une version anglaise est en cours d’édition. Avec son côté romantisme à la française, le livre devrait plaire au public friand de Valentine’s Day, la Saint-Valentin anglo-saxonne : « Le coeur est un symbole universel » soutient Thibault. Continuer la lecture de Chasseurs de coeurs, une aventure moderne

Dominique Tilly veut rire de tout

Peut-on rire de tout ? Dominique Tilly dit oui, assurément. Il en a fait le thème de la toute première exposition de sa collection d’oeuvres personnelles, qu’il présente à Ars, le week-end prochain.

Dominique Tilly - Le Clou de l'expo - Octobre 2016Nous connaissions Dominique menuisier-ébéniste émérite et expérimenté. Ceux qui le côtoient, apprécient son humour décapant et souvent décalé. Toutefois beaucoup ne savent pas que, depuis deux ans, il s’est lancé dans la création. L’homme est pudique et discret. « J’adore les mots, j’adore jouer avec, et j’aime trouver l’indispensable lien entre une phrase et une image. Je n’ai aucune prétention artistique, mais mes amis m’ont poussé à me lancer » confie-t-il.

Dominique Tilly - Expo - Octobre 2016

Son imagination est débordante. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça foisonne et que ça phosphore, dans sa tête et sous ses mains !

L’exposition propose des sculptures, des objets de décoration, des souvenirs de l’île de Ré. En fait, des objets de dérision…

Ses supports sont toujours en bois. Rien de plus normal jusque là. De part son métier, Dominique en a la maîtrise. Les objets posés dessus sont, pour la plupart, issus de la récup : « Tous les jours, je me promène sur la plage du Jard à Ars. Je découvre plein de choses incroyables, arrivées par la mer : des billes, des galets aux formes particulières, des bouts d’algues, des bouées, des morceaux de bois, du verre dépoli par les vagues ».

Derrière chaque création se cache une histoire que Dominique vous raconte volontiers. Là où il a trouvé tel galet, comment l’idée lui est venu, quels mots se sont imposés à son esprit. « L’exercice est jouissif ! » s’amuse t-il.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Continuer la lecture de Dominique Tilly veut rire de tout