Je, tu, îles…, à nous Londres !

A la fin de l’année scolaire 2016, les enseignants du RPI (Regroupement Pédagogique Intercommunal) Ars/Loix ont proposé un projet inédit aux enfants des CM1 et CM2 : séjourner une semaine en Angleterre.

Et qu’en outre ils soient les actives parties prenantes de ce projet. 

Hier, dimanche 5 mars, ils sont partis en début d’après-midi. Bus + ferry pour traverser la Manche, l’english Channel, voilà déjà l’aventure qui commence.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De l’émotion, un peu d’excitation bien normales sont palpables. Pour certains, c’est la première fois qu’ils quittent le douillet nid familial pendant une semaine, et de surcroît bien loin de leur base. Pour d’autres, c’est la toute première découverte d’un pays étranger. Les doudous vont consoler les plus jeunes, il y a même des peluches tout neuves pour se donner du courage… Mais ce voyage est aussi l’occasion de laisser définitivement le doudou à la maison, comme s’il y avait un avant-après, quand l’autonomie vous titille, et que vous êtes sur la voie de l’adolescence…

J’ai cru détecter quelques larmes à l’oeil du côté des parents… Continuer la lecture de Je, tu, îles…, à nous Londres !

We wish you a merry Christmas !

Pour saluer l’arrivée de Noël, je vous propose une petite vidéo musicale. Les enfants de l’école d’Ars chantent en anglais, à l’occasion du Christmas Tea Time qu’ils ont organisé mardi 13 décembre. Avec entrain et conviction, et un accent quasi parfait, ils interprètent We wish you a merry christmas et Jingle Bells.

Ils se débrouillent vraiment bien, même si face à eux les paroles sont écrites en gros, pour qu’ils suivent les mots. Le moment est charmant.

Joyeux Noël, lecteurs du blog !


Pour l’occasion certains ont adopté une tenue anglaise, de préférence royale. D’autres se sont coiffés de crêtes rouges de punk, quand ce ne sont pas des maquillages élégamment outranciers. Le chapeau melon est également de mise. En avant la musique !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Continuer la lecture de We wish you a merry Christmas !

Je, tu, îles…, un projet d’écoliers rétais

Sortir de son village pour aller à la découverte d’autres îliens, voilà un programme qui ne peut que plaire. Quand de plus, ce projet est porté par les écoliers du RPI Ars/Loix (Regroupement Pédagogique Intercommunal), et par le centre de loisirs Méli Mélo d’Ars, il prend une toute autre dimension.

En mai dernier, il n’était qu’au stade de l’idée. Au fil des mois, il devient concret et palpable. A nous les îles !

Je, Tu, Iles - Plage du Martray - 13 septembre 2016
Photo Michaël Morin – Plage du Martray – 13 septembre 2016.

Début mars 2017, les 27 grands, ceux du CM1 et du CM2, vont partir six jours à Londres. Do you speak english ? Yes… a little. Dès septembre, des échanges de lettres et de mails se sont mis en place avec une classe londonienne, afin de s’entraîner. Et deux fois par mois, ils communiquent en visio-conférence avec une intervenante extérieure néo-zélandaise. Par groupe de trois, ils parlent pendant 20 minutes. Ils se lâchent, ils n’ont pas de crainte à s’exprimer dans la langue de Shakespeare. « Une expérience unique et soutenue, qu’ils apprécient beaucoup » affirme Sophie Couderc, directrice de l’école d’Ars. Une fois rompus à l’exercice, d’ici quelques semaines, ils parleront en visio-conférence avec leurs copains anglais.

Ils vont partiront en bus,  ils traverseront l’english channel en bateau, et ils séjourneront en auberge de jeunesse en pleine campagne, à 50 km de la capitale britannique. A l’idée de se retrouver loin des parents, avec leurs copains d’école, ils sont au taquet…

Ils vont eux mêmes définir le programme des visites : sans doute Big Ben et la Tamise. Mais qui sait s’ils n’auront pas l’idée d’être reçus par la Reine dans son château, voire de lui demander qu’elle leur prête son carrosse d’or pour se balader en ville ? « Ils choisiront ! » s’amuse Maryline Girard, institutrice d’Ars.

Plus que quatre mois, et la capitale britannique sera à la portée de leurs rêves.

Ars-en-Ré - Classes des cours moyens - 23 novembre 2016
Cours moyens – Classe de Aurélien Lamy.

Continuer la lecture de Je, tu, îles…, un projet d’écoliers rétais

Nous avons mal pour le Burkina Faso

C’est maintenant à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, que les barbares se sont attaqués vendredi 15 et samedi 16 janvier.

En perpétuant un carnage sur la terrasse d’un café-restaurant et dans un hôtel du centre ville, une attaque contre un convoi de la Gendarmerie nationale, et un enlèvement d’un couple d’octogénaires d’Australiens au nord du pays, ils veulent imposer leur chaos, ils font régner la terreur. 30 morts et une cinquantaine de blessés civils, c’est le bilan de cette horreur…

Très vite, sur les réseaux sociaux burkinabé un message a circulé, tel un cri : Burkina Faso - 15 janvier 2016

C’est un choc pour le Pays des Hommes intègres, et pour ceux qui aiment cette petite enclave d’Afrique de l’Ouest, située à 6 000 km de chez nous. Le Burkina compte 18,5 millions habitants, il est enclavé entre le Mali, le Niger, le Bénin, le Togo, le Ghana et la Côte d’Ivoire, dans la région du Sahel.

Je pense très fort à tous ceux, atteints par les balles de ces cinglés de terroristes, à leurs familles et à leurs proches. Je pense au peuple burkinabé, pour lequel une telle tragédie est inédite.

Aujourd’hui, et plus encore qu’hier, je me sens Burkinabè. Solidaire de ceux qui vivent à leur tour ce que nous connaissons en France.

Le Burkina Faso n’avait vraiment pas besoin de cela !

Le 31 octobre 2014, la population a réussi à chasser le président, en poste depuis 27 ans, Continuer la lecture de Nous avons mal pour le Burkina Faso

Embarquement immédiat

Quand le soleil pointe le bout de son nez, l’envie de prendre l’air est bien là. Partir en bateau, l’appel du large, vous n’en avez pas envie ?  

Il y a une semaine, j’ai vu s’embarquer un groupe sur le port d’Ars, à bord du grand catamaran de 15 mètres, amarré dans le port d’Ars, son port d’attache. Il est skippé par J.F, capitaine et armateur du bateau. Vous ne pouvez pas le louper, le bateau s’appelle Ile de ,  le nom de la société, Sabasails.com, est écrit dessus. 
Embarquement immédiat

Le catamaran était tout juste prêt du soir même. Cet hiver, il s’est refait une jeunesse. Pendant quatre mois, en cale sèche à La Rochelle, il a été en chantier d’optimisation et de fiabilisation.

Six copains sont venus de Lyon, d’Annecy, de Paris pour apprendre à naviguer, à se perfectionner, à utiliser le sextant, à manier les voiles, à manoeuvrer Continuer la lecture de Embarquement immédiat

Pascal

Pascal Goumard nous a quitté mercredi 27 février. L’Afrique, en particulier le Burkina Faso, lui tenait à coeur. Son ami, René Chaussin président des Amis d’Arbollé, se souvient.

Pascal - Burkina Faso

Janvier 2009, Pascal décide de partir avec nous à Arbollé, c’est son premier voyage en Afrique. Nous avons prévu de restaurer l’école de Ramessoum. Pascal sait tout faire, maçonnerie, menuiserie, couverture, réparation de tôles… Il contribue grandement à la réussite du projet, en se rendant efficace sur tous les postes. Ce qui nous vaut, à la fin du chantier, une jolie réflexion des trois chefs coutumiers burkinabé: »Mais combien avez-vous de vies ? ».

Passionné de photos, Pascal part régulièrement au petit matin, à la tombée de la nuit, sur les marchés…, pour saisir des instantanés de la vie en brousse. Visiblement, il se régale d’images. Plusieurs de ses photos ont d’ailleurs Continuer la lecture de Pascal