Le Dr Zala attend Mireille à Ouahigouya

« Je pars vendredi 24 janvier jusqu’au 2 mars »  m’explique Mireille Baril, prête à s’envoler pour Ouahigouya  au Burkina Faso. Le Docteur Zala l’attend comme il se doit, chaque année depuis 1998, dans sa clinique pédiatrique Persis. Déjà seize ans…  Docteur Zala et Mireille Baril

Le sac de Mireille est bien rempli. Ses amis africains lui ont demandé de leur rapporter des choses qu’on ne trouve pas sur place : un filtre à huile et un filtre à gasoil pour une Mazda, des piles rondes pour montres, des comprimés d’eau de Javel, du papier essuie-tout à fleurs pour faire de jolies serviettes, du laurier-sauce pour la cuisine, des serviettes hygiéniques, des ouvre-boîtes, des ciseaux des épluche-légumes des râpes à carottes qui marchent bien, des slips et des chaussettes dignes de ce nom… La liste des commandes est longue.

Il y a aussi des cadeaux personnels. Des parfums, hommes et femmes burkinabé apprécient les fragrances françaises. Pour l’équipe de foot de Kevin, lycéen :  quinze maillots de foot offerts par la maison Casino et des ballons. Et également du précieux Smecta, introuvable et indispensable là-bas. Ses deux valises, de 23 kg chacune, sont archi-pleines

Avant son départ, Mireille raconte.

L’objectif premier de l’association Kader, qu’elle a fondée, est de  fournir du lait 1er âge et des compléments alimentaires pour les enfants prématurés et malnutris.

Grâce aux dons, aux concours de belotes et aux lotos, organisés dans son village de Loix tout au long de l’année, elle arrive à Ouahigouya pour gérer les 4 000 € patiemment récoltés dans ce but humanitaire.

Le voyage est long pour arriver à destination. Train La Rochelle-Paris vendredi 7h30, avion à Roissy, 7 heures d’attente en escale à Alger, arrivée à Ouagadougou à 1 heure du matin puis trois heures de conduite en pleine nuit, et enfin Ouahigouya ! Ouf…

Burkina Faso

 

Allez Mireille, l’Afrique c’est pour après-demain. 

3 thoughts on “Le Dr Zala attend Mireille à Ouahigouya”

Laisser un commentaire