Quand la mer se déchaîne

Depuis quelques jours, à l’île de Ré, nous ne sommes pas gâtés par la météo. Lune noire, grandes marées, vent de sud-ouest et d’ouest plutôt costaud, pluies diluviennes, et cela n’a pas l’air de s’apaiser. Il y a du monde sur les digues et au bord de la mer pour prendre des photos et constater les effets de cette première tempête d’automne.

Avant-hier, lundi je me suis baladée pour voir… C’était marée basse, à l’heure du déjeuner.

Saint-Clément des Baleines : le chemin de promenade le long de la digue a sérieusement été arrosé, on voit bien les traces. La dune du Pas de Zanuck a été entamée une nouvelle fois. La descente à bateaux est couverte de cailloux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ars-en-Ré : A la Grange, le sable est partout. Le bar-restaurant Les Frères de la Côte pourrait être dénommé les Frères au Sahara…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cet après-midi, comme le vent ne faiblissait pas je suis retournée sur ces mêmes lieux. C’était marée haute. Difficile de tenir debout face au vent, impressionnant !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce temps fait des heureux, ceux qui jouent avec le vent, les oiseaux et les surfeurs. Mais cet après-midi, même les windsurfeurs avaient rangé leurs planches.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une réflexion au sujet de « Quand la mer se déchaîne »

Laisser un commentaire