Ségolène Royal à l’île de Ré

C’est en présidente de la Région Poitou-Charentes que Ségolène Royal est venue dans le canton nord de l’île de Ré jeudi 10 octobre. Sa visite avait été annoncée deux jours auparavant. L’objectif, voir sur le terrain les réalisations concrètes auxquelles la Région a apporté un concours financier : la Coopérative des Sauniers à Ars-en-Ré, la Maison du Fier aux Portes-en-Ré et la digue du Boutillon située à cheval sur Ars et La Couarde-sur-Mer.

Elle est restée tout l’après-midi, allant de site en site. En fin de journée, elle dressait un bilan de ses visites. Le programme a été dense. En plus il faisait froid avec beaucoup de vent, fort heureusement le ciel était clément, car la plupart des sites rétais visités sont situés en extérieurs.

Début d’après-midi, Ars-en-Ré. La Région apporté un soutien financier pour la réfection de la nouvelle toiture de la Coopérative des Sauniers, au travers d’un prêt à taux zéro sur quinze ans, d’un montant de  60 000 €.  Ségolène Royal a tenu à visiter les nouvelles chaînes de conditionnement, se faire expliquer le stockage en extérieur, et à découvrir la boutique attenante dans laquelle sont vendus le sel et les produits dérivés.

Avant de se rendre à l’étape suivante, il y avait un petit temps de répit. Elle a visité l’église romane, s’est fait expliquer son histoire. Puis pause-cidre, au bar-restaurant le Clocher, au milieu des Rétais pour échanger sur la vie du village et faire des propositions concrètes que peut apporter la Région aux communes dans le cadre d’appels à projets, entre autres, éclairage solaire, voitures électriques, bornes et bonus écologique…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Direction les Portes-en-Ré où les équipes de la Maison du Fier et de la Réserve Naturelle l’attendaient. La nouvelle muséographie était présentée. Là encore, les discussions autour des réalisations concrètes.  Outre une participation financière à la nouvelle scénographie, cinq emplois Tremplin ont bénéficié d’une aide régionale.

La balade à vélo dans la Réserve Naturelle de Lilleau des Niges était une surprise. Tout le monde est parti à la découverte des marais, de leur historique, de leur faune et leur flore.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le rendez-vous au Martray était prévu à 17h30. Les élus rétais sortaient d’un rendez-vous chez Madame le Préfet pour un comité de pilotage concernant le futur Plan de Prévention des Risques Littoraux. La digue du Boutillon en construction a été commentée, mais aussi les débats actuels autour des problèmes rencontrés pour mener à termes les futurs projets de digues.

Le coût de la reconstruction de la digue du Boutillon est de 8 969 405 €. Il est co-financé à 20 % par le Conseil Général, 40 % par l’Etat, 20 % par la Communauté de Communes et à 20 % par la Région Poitou-Charentes.

Ce matin, jeudi 24 octobre, Ségolène Royal et Lionel Quillet ont rencontré le ministre de l’Ecologie, Philippe Martin, au sujet du dossier des digues de Charente-Maritime.

Une réflexion au sujet de « Ségolène Royal à l’île de Ré »

Laisser un commentaire