Tranquille araignée massacrée

Lorsque j’ai appris que la monumentale araignée de Sainte-Marie avait été massacrée, j’ai été stupéfaite. Elle n’a pourtant rien fait cette araignée pour mériter un tel sort !

Sainte-Marie de Ré - Araignée massacrée - 27 juin 2015

La dévastation s’est produite dans la nuit du 24 juin. Déjà il y a trois semaines, ses mandibules avaient été arrachées et tronçonnées. Une première alerte…  Aujourd’hui, elle gît au sol. Les morceaux, éparpillés en tous sens, ont été rassemblés par les services techniques de la commune.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Elle était magnifique, parfaitement intégrée dans le paysage, au milieu des champs, à l’entrée du village.  Elle faisait le bonheur des photographes, beaucoup se sont arrêtés pour s’immortaliser entre ses longues pattes. Désormais leurs photos sont malheureusement des collectors…  Elle était symbolique de l’intérêt environnemental de l’île de Ré.

Et puis, c’était une oeuvre de Land’Art, une sculpture en bois flottés, intitulée l’Opilione. Installée en mai dernier à l’occasion du mois de l’environnement, l’artiste, Matthew Burton, avait accepté de la laisser en place jusqu’à l’automne. Rétais et touristes trouvaient que la bête avait belle allure.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette étonnante bestiole ne piquait même pas ! Il y en a qui ont peur des araignées, le mot pour le dire est l’arachnophobie, mais ça se soigne bien… Dans certains pays l’araignée est vénérée et respectée comme une divinité créatrice et bienfaitrice. Ce massacre est un acte stupide, bête et méchant.

Gisèle Vergnon, maire de Sainte-Marie de Ré se dit consternée : « L’araignée était tranquille, harmonieuse, et bien intégrée. Elle plaisait beaucoup dans notre commune où nous accordons une grande importance à l’équilibre environnemental ».

 

4 thoughts on “Tranquille araignée massacrée”

  1. Bonjour Maryline,
    C’est d’autant plus triste que c’était un inoffensif et élégant faucheux, qui se nourrit de moucherons.
    Hélas, l’art contemporain est encore très mal compris, par déficit d’éducation dans ce domaine. Et visiblement la chirurgie réparatrice ne va pas être facile. Triste aussi pour le créateur, qui a une bouille sympa …
    Bien amicalement,
    Claire-Marie

    1. Nous venons de passer trois semaines à Sainte-Marie-de-Ré et c’est le dernier jour, sur la route du départ que j’ai vu l’araignée. Alors que j’avais photographié le village sur toutes les coutures, en voyant l’araignée, je me suis dit « … en septembre ».
      J’ai à la fois le coeur lourd et la rage en lisant votre billet.
      Mais qu’ont- ls dans le ventre ceux qui ne pensent qu’à détruire et saccager ?
      Amicalement.

Laisser un commentaire