C’est quoi un misanthrope ?

Si vous êtes passés au travers de la promo du film « Alceste à bicyclette » c’est que vous n’avez ouvert ni journal, ni télé, ni radio ni internet ces derniers jours. Ça m’étonnerait quand même. Dans les medias, l’île de Ré fait parler d’elle ! Plutôt en bien d’ailleurs trouve, d’autres disent en mal. Le 3 janvier, j’ai eu la chance de découvrir le film en avant-première, lors de la projection que  Catherine Wojcik, directrice de la Maline, avait organisée

La Maline - Avant première Alceste à bicyclette
La Maline – Avant première Alceste à bicyclette

avec la complicité de la Région Poitou-Charentes, partie-prenante financière du tournage. Les images de l’île m’ont bien fait rêver. J’ai beaucoup aimé ce film dont la plupart du tournage a eu lieu à Ars à l’automne dernier. Deux mois le village a vécu avec les caméras, les équipes du réalisateur Philippe Le Guay et de la production. Des anecdotes, les Casserons en ont plein à raconter. Ils s’en souviendront du passage d’Alceste !

Je dois dire que ça m’a fait un drôle d’effet de découvrir la finalité sur grand écran. Lors de la projection, j’étais dehors et dedans… J’en ai même un peu perdu mes repères. Je suis parfois égarée, loin de l’histoire et du scénario,  de voir, en vrai, les scènes tournés dans nos lieux familiers dont nous connaissons l’envers du décor. Les jolies rues d’Ars où Fabrice Lucchini et Lambert Wilson se promènent. Les scènes tournées pendant toute une journée au bar-restaurant des Frères de la Côte lorsque les acteurs dégustent un plateau de fruits de mer. Au Clocher, je m’attendais à

voir Charline et Xavier. A leur place habituelle, j’ai vu des acteurs. Je ne vous parle même pas pas de la scène de l’actrice porno, dans le jardin. J’ai cherché à identifier la plage sur laquelle Alceste s’interroge sur la nature humaine : « Oui, j’ai conçu pour elle une effroyable haine ».

J’ai reconnu les copains figurants,  » je le connais, je le connais ! ». La scène du marché d’Ars ou la scène sous la pluie, lorsque les pompiers avaient oeuvré pour faire de l’eau, alors qu’il faisait un beau soleil ce jour là.  Quant à la maison de Katherine, au décor kitschisé pour la circonstance, elle est sublimement mise en scène. Un vrai bon moment.

J’ai souvent éclaté de rire, plusieurs scènes sont vraiment hilarantes. Un bonheur de comédie humaine, peut-être même de tragédie humaine.  Et surtout un bon texte. Dans la foulée, je suis allée chez Pascale, notre « Ars Presse » préférée. Elle avait tous les classiques de Molière. Ravie de tenir le livre en mains, j’avais envie de redécouvrir les mots. Je me demande même humblement s’il ne s’agit pas tout simplement de découverte. Je ne crois pas avoir lu la pièce en entier. Je me souviens seulement de notre professeur de français qui nous a obligés à lire quelques scènes, mais pour moi ça c’est arrêté là.

Bref, j’ai adoré ce film, avec une seule envie, le voir une seconde fois afin d’en profiter encore plus.

Au fait, c’est quoi un misanthrope ? L’encyclopédie Wikipédia dit : La misanthropie (du grec ancien μῖσος / mîsos « haine » et ἄνθρωπος / ánthrôpos « homme », « genre humain ») est l’état de détester et de mépriser le genre humain sans aucune distinction de sexe. La misanthropie s’oppose à la philanthropie et ne doit pas être confondu avec la misandrie.

 N’est pas toujours misanthrope celui qu’on dit être… Pile ou face ?

Une réflexion au sujet de « C’est quoi un misanthrope ? »

  1. Merci pour votre blog. Celui-ci me permet de m’évader !

    Grand amoureux de l’île de Ré, je ne desespère pas pouvoir y vivre un jour, y travailler durablement afin de pouvoir profiter de tout ces paysages sublimes.
    Je viens de voir « Alceste à bicyclette », j’ai adoré, je trouve juste dommage que les promenades dans les rues d’Ars se fassent au milieu de volets fermés… Si tout ces propriétaires mesuraient la chance qu’ils avaient d’avoir en leur possession un bien exceptionnel…

    Bonne continuation à vous et longue vie à votre blog. Le seul « média » mis-à-jour très très régulièrement sur l’île de Ré.

Laisser un commentaire