La Pointe des Baleines en transfiguration

Vous connaissez l’expression C’est l’Arlésienne ! pour désigner une action qu’on attend et qui ne se produit pas.

Les premières réflexions sur l’aménagement de la Pointe des Baleines ont débuté il y a presque 30 ans. C’était au XXe siècle.

Phare des Baleines - 5 avril 2017

Le phare des Baleines est un site emblématique de Charente-Maritime : 160 000 personnes montent ses marches chaque année. Mais pas que. Les adeptes du shopping dans les boutiques au pied du phare, les promeneurs partis voir la mer, et les clients des bars-restaurants sont aussi fort nombreux.

En saison estivale, se stationner là-bas a souvent relevé de la gageure, en dépit  des parkings temporairement ouverts dans les champs alentours. Combien de fois avons-nous pu voir des voitures embourbées dans les fossés, les jours de pluie !

Le 3 octobre 2016, ce n’est plus l’Arlésienne, les travaux débutent. L’aménagement complet du site est désormais sur les rails.

Aménagement Pointe Phare des Baleines - avril 2017

Le site est un espace naturel classé, le projet environnemental est ambitieux. Les procédures administratives ont été longues pour aboutir.

En 2004, un schéma d’aménagement est réalisé avec le concours de l’agence de paysage et d’environnement Phytolab. En juillet 2006, le Ministère de l’Environnement donne un avis très favorable. En octobre 2012, la Commission départementale des sites et de la nature donne un avis favorable. En juillet 2016, le Ministère de l’Environnement rend un avis favorable au permis d’aménager. Octobre 2016, les travaux débutent pour une première période de six mois.

Je vous passe les phases intermédiaires obligataires : réunions publiques, études d’impact, mise en comptabilité du POS, rachat de parcelles, enquête publique, permis d’aménager, autorisations de travaux… 12 ans…

Le projet est co-financé par l’Ecotaxe du Département et celle de la Communauté de Communes de l’île de Ré. Il coûte 3 071 000 € HT.

Deux chantiers ont concomitamment démarré. L’aire de stationnement naturelle, et les premières plantations sur la partie située à l’avant-gauche du Phare des Baleines.

Parking du Phare des Baleines - 5 avril 2017
5 avril 2017.

Début avril, lancement de la saison estivale, l’aire de stationnement s’ouvre au public. Cependant elle ne sera définitive que dans un an, où elle comportera 308 places. Il n’y en aura pas plus, l’aire ne sera pas agrandie.

En adéquation avec la loi Littoral, le revêtement est en calcaire. Il n’est, ni sera, bitumé ou cimenté pour permettre à l’eau de s’infiltrer dans le sol.

Ces derniers jours pendant les vacances de Pâques, le parking est régulièrement plein comme un oeuf.  Mais ça va ça vient. En dépit du monde, le stationnement a l’air de se régulariser. Certes, il y a un peu de marche à pied à faire pour atteindre le phare.

Et pour le moment, il est gratuit. Son entretien et sa gestion relèvent du Département.

Parking du Phare des Baleines - 17 avril 2016
17 avril 2016.

Afin d’assurer la sécurité des piétons lorsque les voitures se croisent, l’allée d’accès au parking a été bordée de ganivelles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai photographié différentes phases des travaux, menés par l’entreprise Ré-TP. Histoire de se rappeler comment était le site avant, et ce qui a été fait. L’espace est cloisonné en trois parties. A l’automne, il sera clôturé par des végétaux. D’ici quelque temps les riverains ne devraient plus voir les voitures, il leur faut encore patienter.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aménagement Pointe Phare des Baleines - avril 2017

L’ancien parking, le plus proche du phare, est définitivement inaccessible au public.

S’y garent aujourd’hui les bus de tourisme, les commerçants, les livreurs, les riverains auxquels ont été délivrés des badges, les adhérents actifs de l’association qui restaurent l’écluse à poisson La Mouffet, et les personnes à mobilité réduite disposant d’une carte. Au total il comporte 27 places. Il n’est que provisoire, car en octobre, il sera refait.

Pour le moment, il n’y a pas de navette pour se rendre de l’aire de stationnement jusqu’au pied du phare. A terme, sans doute. En tout cas, le sujet est évoqué. Pour ceux qui ont des difficultés pour marcher, une dépose-minute est actuellement tolérée.

Aménagement Pointe Phare des Baleines - avril 2017

Les vélos sont les bienvenus sur le site. L’ancien parking dédié aux commerçants a été transformé en parking à vélos. Et à Pâques, il y en avait des vélos !

Sur la petite route qui mène au Canot de Sauvetage, une autre aire de stationnement a été aménagée. Elle existait déjà, mais plus sauvage et moins organisée. Elle comporte 22 places.

Pointe des Baleines - Canot de sauvetage - 5 avril 2017
5 avril 2017.

L’entreprise Ré-TP a réalisé l’aire de stationnement. Oh, c’est cleanissime !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et ID Verde a planté des espèces locales et des espèces résistantes aux embruns. C’est la même entreprise qui végétalise l’arrière de la nouvelle digue de Saint-Clément.
Les arbustes sont proches les uns des autres. Lorsque tout aura poussé nul doute qu’ici la végétation sera dense.
J’ai également photographié quelques étapes des travaux, quand ce petit endroit était tout autre.

Le reboisement est un des gros enjeux du site. Il y a là des friches, mais aussi des arbres à conserver. 17 300 plantations sont prévues.

La première phase de plantations, depuis le parking du Canot de Sauvetage jusqu’au côté gauche du phare. Allez-vous y promener, le nombre d’arbustes est déjà impressionnant.

Pointe des Baleines - Reboisement - 28 mars 2017
28 mars 2017.

C’est superbe. Il y a plein d’essences différentes, un hectare de forêt a d’ores et déja été planté, là où il n’y avait rien. Des noues ont été créées, ce sont de légers creux dans lesquels s’écoule l’eau de ruissellement. Aucun arbre existant n’a été coupé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lors de la conférence de presse, le 5 avril, Lionel Quillet, vice-président du Conseil départemental et président de la CDC, explique : “ Depuis 2004, ce projet a reçu la signature de trois ministres de l’Envrionnement. L’aménagement complet est la reconquête environnementale, au sens large du terme, de 1/5 du territoire de Saint-Clément. Il ne s’agit pas que d’un parking ! Des compensations environnementale nous ont été imposées par le Ministère de l’Environnement ”. 

Le projet est suivi au quotidien par Marie-Christine Lacoste, responsable du service Espaces naturels sensibles au Département et par Lionel Assier, technicien.

Les travaux d’aménagement vont durer encore un long moment. Nous avons bien compris que nous sommes dans une phase transitoire, période pendant laquelle la commune va pouvoir juger sur pièces des comportements des usagers, et faire remonter les difficultés rencontrées.

Par ailleurs, il y a quelques mois le Département a racheté le site du parc animalier l’Arche de Noé. A l’automne prochain, l’ancien bâtiment sera démoli. “ Ces plus de 5000 m2 peuvent également constituer une réserve naturelle. Nous verrons au fur et à mesure si nous en avons besoin. Le principe n’étant pas d’augmenter le nombre de voitures, tant que cela tient ” précise Lionel Quillet.

Les travaux sont arrêtés pendant la saison touristique. Ils reprendront en octobre 2017 : achèvement de l’aire de stationnement, démolition des anciennes toilettes publiques, réalisations du cheminement piéton jusqu’au phare et du giratoire de la route départementale.

Pour des raisons de sécurité, l’accès pour les pompiers doit être intégré. En parallèle, la commune de Saint-Clément va refaire la voirie de la rue du Phare, depuis le site jusqu’à la salle polyvalente.

Toutefois faire aboutir un tel projet ne semble pas être un long fleuve tranquille. L’APSCC, Association de Protection des Sites de Saint-Clément des Baleines, présidée par Marie Christine Hiva a attaqué le projet. “ Je l’ai pourtant reçue à huit reprises, et j’ai entendu ce qu’ont dit les riverains. On ne peut pas nier qu’il y a des voitures. Le site est classé, elles sont positionnées au plus près des habitations ” a affirmé Lionel Quillet.

L’association a été déboutée en référé sur le démarrage des travaux. Dans les prochains mois le fond sera jugé au Tribunal administratif de Poitiers. Mais l’enquête publique, menée en octobre et novembre 2015, a été favorable, et le Préfet a déclaré le projet d’utilité publique le 31 mars 2016.Aménagement Pointe Phare des Baleines - avril 2017

Rendez-vous à l’automne pour la suite de la transfiguration de la Pointe des Baleines.

5 thoughts on “La Pointe des Baleines en transfiguration”

  1. D’une part les touristes consomment l’île de Ré sans se préoccuper des nuisances que ces dernières ont sur la qualité de vie des habitants. Cela ne leur vient pas à l’esprit. Ils sont en vacances, ils paient donc tout leur est dû. Ils sont donc satisfaits du parking. Normal.
    D’autre part l’auteur du projet de parking a voulu faire disparaître de l’angle de vue du phare les centaines de voitures du parking. Il a donc reculé le parking près du village. Il a oublié que dans le village, il y a des gens qui vivent et qui vont subir les nuisances (de toute façon, les élus n’ont pas donné de consigne pour protéger les habitants). Il s’en est moqué et doit être très fier de son projet. Normal.
    Et les habitants du Gillieux ? Bof des vieux le plus souvent ou des résidents secondaires. De toute façon, ils sont assez bêtes pour renouveler le mandat de leurs élus. Alors pourquoi tenir compte de leur avis ?
    Jean-PierreGoumard

  2. Les décideurs n’ont pas voulu tenir comte des remarques sensées faites par les habitants proches de ce parking commercial. Un éloignement du « Gillieux » était indispensable. Le revêtement des voies de circulation, le vent dominant d’ouest et la foule des vacances pascales ont transformé l’environnement en zone poussiéreuse où il devient difficile de respirer le bon air et déjeuner dehors et de laisser ses fenêtres ouvertes.

    1. Bonjour Monsieur Vimont, Rançon de la gloire, le phare attire beaucoup de monde. Trop ? Dès que la foule n’est plus là, tout redevient cool. Nous retrouvons l’île de Ré paisible que nous adorons, nous qui avons de la chance d’en profiter à l’année.
      J’ai fait ma petite enquête auprès de plusieurs touristes, ils sont ravis de constater que le stationnement n’est plus anarchique, et surtout plus sécurisé. Marcher n’a pas l’air de leur poser de problème, au contraire, ils se réjouissent de la balade. Lorsque la clôture végétale sera plantée et dès que les arbres vont grandir, vous serez sans doute moins importuné visuellement, ils devraient faire barrage. Fort heureusement le vent d’Ouest ne souffle pas tous les jours, aujourd’hui c’est vent d’Est !
      Si j’ai bien compris, le parking ne pouvait pas être placé plus près du phare. Le site étant classé, l’impact aurait été négatif sur les espèces végétales et animales existantes. Je ne suis pas là pour défendre le projet becs et ongles. Mais reconnaissons tout de même que voir des voitures partout sur les bas-côtés jusque dans la rue du Phare, et dans les champs, comme c’est le cas depuis tant d’années, était édifiant et dangereux.
      Je comprends votre embarras en tant que riverain de ce site mythique, je me mets à votre place, vous qui aimez tant votre village et sa sérénité.
      Je crois savoir que vous étiez opposé au projet. Le préfet l’a déclaré d’intérêt général. Concilier l’inconciliable, plaire à tout le monde, ce n’est effectivement pas toujours facile.
      Voir déferler tant de gens dans ce coin de l’île, me laisse souvent pantoise et perplexe. Pendant plusieurs mois, nous devons partager… Moi aussi, souvent je piaffe !
      Amicalement
      maryline

Laisser un commentaire