Un chêne vert pour le climat

Vous avez sans doute déjà planté un arbre. Mais quand on a 4 ou 5 ans, ce n’est pas donné tous les jours. Vendredi 30 octobre les enfants des centres de loisirs de Saint-Martin de Ré et de Loix, ont été conviés à jeter quelques pelletées de terre au pied d’un chêne vert dans le jardin de la Communauté de Communes.

Mais pas n’importe quel arbre, c’est celui du climat.

Arbre du climat - Saint-Martin de Ré - 30 octobre 2015

Vous le savez sans doute, du 30 novembre au 11 décembre, la COP 21, la 21eme Conférence of Parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, va avoir lieu à Paris.

L’initiative de planter un arbre du climat en revient à Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO (Ligue Protectrice des Oiseaux). Nous connaissons aussi son inclination pour l’île de Ré : « Au lendemain de la Révolution française on a planté l’arbre de la liberté dans les communes. A un mois de la COP 21, on peut espérer que nous vivrons une révolution pour la planète. Nous avons imaginé la plantation d’un arbre du climat dans les 36 000 communes de France. La LPO a conduit ce projet avec l’Association des maires de France, l’Association des Eco maires, les Parcs naturels régionaux et la Fondation Jacques Rocher. Je suis heureux que Lionel Quillet et les autres maires de l’île aient accepté de planter un arbre du climat dans les communes rétaises. Aujourd’hui c’est la première fois qu’une île le fait. Cela sera également le cas en Corse, et j’espère dans d’autres îles. Le chêne est hautement symbolique de la longévité et de la force ».

Il a rappelé la fable du colibri, chère à Pierre Rabhi, agriculteur et philosophe. Elle dit que, chacun à son niveau, peut agir : « Dans la forêt il y a énorme incendie. Tous les animaux se demandent ce qu’ils peuvent faire. Au dessus d’eux un tout petit oiseau, le plus petit de la création, fait des allers et retours avec une goutte d’eau dans son bec. Pourquoi tu amènes une goutte d’eau, cela ne sert à rien, l’interpellent les animaux. Je fais ma part, répond le colibri ». 

Cette plantation est symbolique, mais pas que… Les petits, en pleine séance de plantation, dans le jardin de la Communauté de Communes à Saint-Martin sont très à l’aise dans le maniement de la pelle. Dans quelques années, à leur tour, ils diront sans doute à leurs enfants « j’ai participé à la plantation de ce chêne ! ».

 

Ce chêne vert est déjà haut, il a une quinzaine d’années. Sa durée de vie peut aller jusqu’à 1500 ans et il peut atteindre jusqu’à 20 mètres. Il supporte la sécheresse et le froid. A l’île de Ré, un tel arbre s’acclimate très bien.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Dans les semaines qui viennent, d’autres arbres du climat seront plantés dans chacune des dix communes de l’île de Ré. 

Lorsque je constate qu’on coupe un arbre sain sur l’île de Ré, ça me bouleverse. Lorsque je constate qu’on plante un arbre, j’applaudis des deux mains !

Une réflexion au sujet de « Un chêne vert pour le climat »

Laisser un commentaire