Les marais salants, début du XXe siècle

Il y a deux ans la chance m’a été donnée de découvrir une incroyable carte des marais du canton nord de l’île de Ré, datée de 1907. Elle raconte à la fois une tranche de patrimoine et une histoire de famille.

Cette carte des marais salants du nord de l’île de Ré a été dessinée par François Menuteau, natif d’Ars-en-Ré, lorsqu’il avait 38 ans. L’homme était plutôt habile en matière d’expression artistique.

Carte des marais de l'île de Ré - 1907

Elle détaille les noms des marais au début du XXe siècle. Certains existent encore, leurs noms viennent régulièrement aux oreilles. Certains sont semblent-ils tombés aux oubliettes, mais les Anciens doivent pourtant bien s’en souvenir…

Les noms des marais sont souvent expressifs, ils sont la preuve de l’imagination de ceux qui les ont façonnés. Leur situation géographique, les aires saunantes, les chemins, la superficie, les prises d’eau, les détails sont précis. Cette carte est un trésor de mémoire.

 

Les marais des Portes-en-Ré - 1907Aux Portes-en-Ré : La Basse Charge, Le Chenal de la Rivière, Le Vieux Barrot, La Royelle, La Foyette, Le Barrot, La Rivière, Le Bas Richard, Le Richard, La Pourrie, L’Ilot, Le Vieux Lilleau, Les Marais du Roc, Le Roc, La Potterie, Les Fenasses, La Prise, Les Trois Frères, Bel Air, Le Petit Marais.

 

Les marais de Saint-Clément des Baleines - 1907

A Saint-Clément des Baleines : Le Coin des Niges, La Belle Charge, La Sartière, Les Platières, Le Marais Neuf, La Conche, Le Dousain, Le Chaudronnier, La Fabrique, La Commune, La Groix, Les Cogneaux, Les Bruneaux, Le Batardeau, La Jalousie, Les Moreaux, La Cricq, Le Pas Thomas, Possac, Les Grands Ins. 

 

Les marais d'Ars-en-Ré - 1907A Ars-en-Ré : Bas Martray, Haut Martray, Le Marais Commun, Les Coquarts, La Maison Neuve, La Prée, Les Rondées, La Barrière, Haute Mare, Basse Mare, Les Massées, La Pinaude, La Fuie, Le Rouet, Les Gâtines, Le Grand Garçon, Les Moines, La Chabossière, Gâte Grenier, La Boudaude, La Clé du Moulin, Les Salines, La Fabrique, Le Fer Bouillant, Les Habitants, Mouillebarbe, La Gaunette, La Prise Neuve, Roite à Gaudin, La Grande Prise, Les Trois Boudins, La Belle Cherche, Les Moreaux.

Les marais de Loix - 1907

A Loix : Le Grouin, Le Grand Grouin, la Grande Tonille, la Petite Tonille, le Passage, La Prise Neuve, Les Eveillards, Les Petites Courolles, les Grandes Courolles, le Préau, Le Clénandré, Haute-Lasse, Basse-Lasse, Les Barres, La Bosse verte, Le Feneau, Le Noreau, Les Herbiers.La Pierre Blanche,

 

 

Les marais de La Couarde - 1907A La Couarde-sur-mer : La Fuie du Boutillon, Le Boutillon, La Davière, La Grande Passe, la Petite Passe, Charge des Prises, Bas Roide, Le Passage, Trois Tupins, Dieppe, La Percotte, La Venelle, L’Ardoise, Poice Rouge, La Lorière, La Torse, Goizil, La Moulinatte, Beurnonville, La Clairée.

 

 

 

Les Marais Perdus - 1913Entre le Chenal du village à Saint-Clément et le Chenal du Rivaux aux Portes, figure  le tracé des Marais Perdus, des marais qui ont été ensevelis par la mer, et celui de Courçoir.

 

 

 

Est aussi indiqué le tracé du Petit Train et chacune de ses gares, les distances entre les villages : 17 km entre les Portes et la Couarde, le nombre d’habitants de chaque commune : Les Portes  696, St Clément 790, Ars 1434, Loix 820, La Couarde 1058.

 

 

Réparation carte marais de l'île de Ré - 1907

 

La carte vient d’être restaurée dans les Ateliers Quillet, à Loix. Elle avait trois accrocs, trois lacunes qui ont été comblées. Ensuite quelques tracés ont été reconstitués à la peinture. Un travail d’orfèvre. 

 

 

Plus étonnant encore, la carte a une soeur. En 1913, les marais salants du nord de l’île de Ré étaient exploités par les Salines de l’Ouest, dont le siège social était à Guérande. Cette année là, François Menuteau, courtier en sel pour cette société, a dessiné une nouvelle fois la carte de ces marais rétais.Carte des marais de l'île de Ré - 1913

A six années d’écart, ces deux cartes sont différentes.

 

Celle de 1907 est écrite en caractères bâton. Elle est toujours restée dans la maison familiale de Edouard et Margot, fils et belle-fille de François Menuteau.

Celle de 1913 est écrite en lettres anglaises, tracées à main levée. Elle a été retrouvée en très mauvais état, dans un grenier à sel à Guérande. Sa restauration a été confiée à Lionel Quillet en 1993, par le responsable de la Coopérative du Bois-Plage, avant d’être installée dans les locaux du Bois-Plage. Depuis quelque temps, elle orne la salle de réunion de la Coopérative des Sauniers à Ars.

 

Le format des deux cartes est toutefois identique : hauteur = 1,50 m, longueur = 2,80 m. Le support papier est aussi le même : de grands lais de papier mécanique marron. Elles sont toutes les deux calligraphiées à la plume. L’échelle est de 1 à 5000. Aucune des deux n’est légendée, cependant sur celle de 1907 un emplacement y a été réservé, mais il est vide.

 

Qui était François Menuteau ? Né en 1869 à Ars, il habitait rue Gambetta. Son père était meunier au moulin de La Boire. 

Gravure François Menuteau
Dessin à la plume, réalisé par François Menuteau en 1882, à l’âge de 13 ans.

Dès 13 ans, en 1882, il dessinait à la plume, des portraits, des gravures… Apparemment, il était doué pour cela.

Plus tard, la commune l’a mis à contribution pour dessiner les plans du cimetière d’Ars, qui font encore référence dans les archives locales. 

Il écrivait aussi, sous le nom de K. Seron.

Il est mort en 1956, à l’âge de 87 ans. 

 

Une réflexion au sujet de « Les marais salants, début du XXe siècle »

Laisser un commentaire