Vivre à l’heure solaire

D’après-vous, quelle heure est-il ?

En été, le midi solaire est à 14 heures légales. Hier, j’ai pris cette photo à 12 h 21, à l’heure de nos montres.  Le cadran solaire de l’église de Loix indique un peu plus de 10 h du matin. L’heure affichée est la vraie heure, celle du soleil, il fait déjà chaud mais l’astre n’est pas encore à son zénith.

Cet élément patrimonial vient d’être réhabilité bénévolement par Jacques Depauw, passionné du sujet : « Je connais cette église depuis quarante ans. Le style, la ferraille qui sort du mur, qui porte l’ombre sur les heures était replié depuis Mathusalem, sans doute accidentellement. J’ai proposé de le redresser ». 

Régler un cadran solaire est aisé et à la fois pas aisé. Idéalement l’opération doit se faire le jour du solstice d’été, c’est-à-dire le 21 juin à 14 heures, notre heure d’été actuelle. Le soleil est, à cet instant précis, parfaitement au zénith, et si le style est bien positionné, son ombre est à la verticale. Mais ce 21 juin il pleuvait… le lendemain le brouillard s’est levé, les jours précédents et suivants il y a même eu de gros nuages. « Je suis venu pendant cinq jours, dans l’espoir qu’enfin le ciel se dégage ! » sourit Jacques Depauw. En effet, deux ou trois jours après, il est encore possible d’assurer le réglage.

« La position du style peut sembler assez simple. Il doit être parallèle à l’axe de la terre, donc placé par rapport à la verticale qui vise le centre de la terre, selon un angle exactement complémentaire de la latitude du lieu » explique t-il.  En amont, il lui a d’abord fallu repérer la latitude de Loix, et plus exactement la latitude de l’église : 46° 13′ 50″. Le GPS s’est avéré bien utile. Il a fabriqué une équerre afin de reporter ensuite l’angle exact.

 C’est technique pour la pov’ matheuse que je ne suis pas…

Pour intervenir à neuf mètres de hauteur, les services techniques de la commune ont monté un échafaudage. Jacques Depauw a constaté que le style s’avérait récupérable, il était simplement tordu, le matériau était encore en état satisfaisant.  Il l’a placé au bon endroit, au moment exact où le soleil était en bonne position. Pour ce faire, il avait une assistante de choc, une de ses petites filles, Roxane 13 ans, a suivi de près le sujet, elle l’a plusieurs fois accompagné, car elle s’intéresse déjà aux cadrans solaires.

Il a ensuite ravivé en rouge, les lettres de la devise inscrites au-dessus du cadran.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De quelle époque date cet élément de patrimoine rétais ? Le mur qui le porte est la seule partie qui reste de l’église d’origine, bâtie à la fin du 13ème siècle. Entre les incendies et les guerres de religion, on sait que l’église a été détruite à deux reprises. Mais on ne sait pas si le cadran remonte à cette époque… « Il est sûr que les gravures de la pierre ont été réalisées le jour où l’on a scellé le premier style. Mais le style a pu être changé à un moment ou à un autre » affirme Jacques Depauw. « Il ne faut pas non plus écarter l’hypothèse que le cadran solaire ait pu être gravé ailleurs, sous une latitude légèrement différente, puis ré-employé sur l’église. Il ne sera toutefois jamais précis comme une montre une montre électronique! ».

Autre particularité, la gravure des heures est en chiffres romains rustiques. Le IV porte IIII traits, le IX est écrit VIIII. Beaucoup de cadrans solaires affichent une devise. Elle donne à méditer. Celle de Loix est plutôt résignée et fataliste : Ainsi va le monde.

Loix - Devise cadran solaire

Sauf par temps  couvert, on peut maintenant lire exactement le midi, solaire, ainsi que toutes les autres heures, à partir de l’ombre portée, et ce, tous les jours de l’année. « La courbe du soleil éclaire le mur sud de la tour de l’église, avec une exactitude relative, notamment aux dates les plus éloignées des jours de solstice et d’équinoxe » précise  Jacques Depauw.  La mesure dépend aussi de la précision de la gravure des heures dans la pierre, réalisée il y a plusieurs siècles. 

Les joueurs de pétanque, quotidiennement sur la place de l’église, n’ont plus besoin de leur montre pour connaître l’heure. Il leur suffit simplement de lever les yeux.

Attention, cet hiver il conviendra de lire différemment le cadran. A 13 heures, heure légale, il signalera midi.

Une réflexion au sujet de « Vivre à l’heure solaire »

  1. Bonjour Jacques,
    C’est très intéressant cet article sur la magie de cadrans solaires, tout un art…
    Le pratiquez vous pour les autres, j’ai un cadran solaire …et je cherche un spécialiste pour le remettre à l’heure solaire ….
    Merci
    Anne

Laisser un commentaire