Les rapports du gardien-chef du pénitencier

A la fin du 19e siècle, la prison de Saint-Martin de Ré abritait les relégués et les transportés. Des condamnés en partance pour les bagnes de Guyane et de Nouvelle Calédonie.

Le gardien-chef de la prison était Monsieur Gabillon. Régulièrement il écrivait un rapport à son directeur, dans lequel il relatait les faits marquants du pénitencier.  Un carnet consigne dix ans de rapports, rédigés entre 1881 et 1891.

Carnet du gardien-chef de la prison de Saint-Martin - Avril 2017

Le 1er avril, le carnet a été offert au maire de Saint-Martin de Ré, Patrice Déchelette.

Ce don privé a été fait par un groupe d’une trentaine de Rétais et de Rétaises et des sympathisants de l’île de Ré. Six mois plus tôt, Jean-Louis Brin avait débusqué ce document mis aux enchères sur internet. Sous sa houlette, le groupe s’est démené pour ensemble l’acquérir, via une cagnotte en ligne et des dons reçus le jour de la Fête des Associations.

Le même 1er avril, le maire a donné le carnet au musée Ernest Cognacq.Saint-Martin de Ré - Don du carnet du gardien-chef Gabillon - 1er avril 2017

Continuer la lecture de Les rapports du gardien-chef du pénitencier