Chasseurs de coeurs, une aventure moderne

En avril, je vous avais raconté le projet « Chasseurs de coeurs » de Julie Lipinski et de Thibault Chenaille. Sept mois plus tard il voit le jour, grâce notamment aux souscriptions collectées via la plateforme de financement participatif KissKissBankBank. Julie Lipinski et Thibaud Chenaille - 19 octobre 2016

Leur aventure n’est pas banale.

En créant leur Facebook Chasseurs de Coeurs, ils ont fait des émules. Très vite, d’autres chasseurs de coeurs se sont révélés, et ont partagé leurs propres découvertes. La chasse est contagieuse. C’est fou le nombre de coeurs que l’on peut découvrir lorsqu’on veut bien ouvrir les yeux ! « Tous les jours, il en arrive de nouveaux, plus beaux les uns que les autres. Les réactions sont assez émouvantes, ça fait du bien » s’enthousiasme Julie.

Facebook Chasseurs de coeurs - 1er novembre 2016

Ils ont publié leur livre, en auto-édition. 1500 exemplaires sont maintenant disponibles sur leur site internet, au prix de 15 €. En avant-première, ils sont vendus à l’île de Ré, au bureau de presse de Loix et au magasin concept-store La République à Saint-Martin.

Une version anglaise est en cours d’édition. Avec son côté romantisme à la française, le livre devrait plaire au public friand de Valentine’s Day, la Saint-Valentin anglo-saxonne : « Le coeur est un symbole universel » soutient Thibault. Continuer la lecture de Chasseurs de coeurs, une aventure moderne

Les bouquets de Jean Marie et d’Agnès

Je suis fan des bouquets que Jean-Marie et Agnès Viollet proposent sur plusieurs marchés de l’île de Ré. Leurs fleurs sont belles et subtiles, elles tiennent longtemps, leurs compositions sont quasi artistiques.Bouquet de fleurs des Salières - mars 2016

Je suis rentrée dans les coulisses de l’exploitation Les Salières, du couple d’horticulteurs du Bois-Plage. Aller à leur rencontre, c’est passer un carrefour, tourner à gauche, s’enfoncer dans le sous-bois, suivre un petit chemin cahoteux ensablé, se demander si je n’ai pas fait fausse route, rouler un bon moment, les oiseaux chantent, il fait un beau soleil, et enfin voir les serres. Oui, il me semble que je suis arrivée à bon port !

Et se laisser porter, à la découverte de leurs plantations.P1120710

Jean-Marie a débuté, il y a 35 ans, sur les terrains sableux de ses parents. Dix ans plus tard, Agnès l’a rejoint.

Leur métier demande beaucoup d’énergie et de ténacité. C’est non-stop toute l’année. Depuis Continuer la lecture de Les bouquets de Jean Marie et d’Agnès

Mathieu et Suzanne visitent l’Hermione

Dimanche dernier, les adultes ont voté pour élire leurs futurs conseillers départementaux. Quant aux jeunes, ils avaient fait de même en élisant leurs propres délégués, en décembre 2014. Dans un post je vous avais raconté l’intronisation du Conseil général des Jeunes, élèves en 5ème de 53 des collèges de Charente-Maritime.

Deux jeunes Rétais, scolarisés au collège des Salières à Saint-Martin de Ré en font partie : Mathieu Barat du Bois-Plage, titulaire, et Suzanne Le Bars de Rivedoux, suppléante. Ils ont eu la chance de monter à bord de l’Hermione, avec leurs collègues du Conseil général des Jeunes. Mercredi 18 mars, je les ai suivis.

P1310348

Voir l’Hermione, actuellement ancrée dans le vieux port de La Rochelle, est un événement. Elle est encore là pour quelques jours, avant son départ pour l’Amérique. Depuis le début de sa construction, à l’Arsenal de Rochefort, plus de 4 millions de visiteurs ont suivi les étapes de cette aventure unique.

Montons sur le pont : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Mathieu et Suzanne se sont émerveillés, il y a de quoi… Continuer la lecture de Mathieu et Suzanne visitent l’Hermione

Mathieu, Conseiller général Jeune

Mathieu Barat - Conseiller général des Jeunes
Matthieu Barat – Conseiller général des Jeunes.

Mathieu Barat a 13 ans. Il habite le Bois-Plage, il  est scolarisé en 5ème au collège Les Salières à Saint-Martin de Ré. Pour la première fois, le 11 décembre, il a siégé au Conseil général des Jeunes de la Charente-Maritime. Ce jour-là était installée la nouvelle assemblée départementale pour une  mandature de trois ans (2014-2016), au cours de laquelle les jeunes ont procédé à l’élection de leurs vice-présidents. Une  expérience unique !

 

Siéger au Conseil général des Jeunes est un engagement volontaire et citoyen. 

Cette Assemblée existe depuis 2010.  En Charente-Maritime, il existe 61 collèges, qui accueillent 28 000 élèves. A la première mandature (2010-2012) 42 collèges avaient participé. A la seconde mandature (2012-2014), ils étaient 51 collèges. Pour la troisième mandature (2014-2016) 53 établissements, dont 44 publics et 9 privés, ont présenté leurs candidats qui ont mené campagne en interne autour du thème de la solidarité. 

Ils sont donc ainsi 53 nouveaux élus titulaires, avec pour chacun un suppléant. Suzanne Le Bars, de Rivedoux, est celle de Mathieu. Ils vont travailler de concert, comme ils me l’ont expliqué lorsque je les ai interviewés à l’issue de la première session. Un peu émus quand même par la solennité de l’événement, mais bien conscients de la responsabilité qu’ils viennent d’endosser.

Il y a de quoi être un peu impressionné, car la session a lieu dans l’enceinte du Conseil général à La Rochelle, là où siègent habituellement les élus du territoire.

Il faut allumer le micro et se présenter tour à tour devant ses pairs, devant le président du Conseil général Dominique Bussereau, devant les responsables encadrants, devant le directeur Continuer la lecture de Mathieu, Conseiller général Jeune

3 Rétaises en piste pour le Burkina Faso

Agir pour une bonne cause, c’est ce que Victoria Fuente d’Ars-en-Ré, Ida Annest des Portes-en-Ré et Anaïs Casseron de Saint-Clément des Baleines, ont fait mercredi 19 novembre.

Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité internationale, le lycée Saint-Exupéry de La Rochelle organise chaque année un cross au profit de Somyaga, un village situé dans le nord du Burkina Faso, près de Ouahigouya, à 60 km de la frontière malienne. Les trois jeunes rétaises, âgées de 15 ans, scolarisées en seconde au lycée, y ont participé pour la première fois.

Prendre part au cross ne signifie pas uniquement courir. En amont, il faut trouver des sponsors, qui apportent leur contribution financière. Et certes, ce n’est pas très facile… Elles ont donc sollicité, famille, amis et voisins de l’île de Ré. Chaque tour du lac de La Rochelle, d’un kilomètre de pourtour, permet d’enclencher une promesse de don. Plus le nombre de tours est élevé, plus le don du sponsor est élevé. Victoria et Ida avaient projeté de courir six tours, finalement elles en ont fait huit ! Quelques semaines auparavant elles s’étaient déjà entraînées. Bravo les demoiselles !

Pendant que ses deux amies couraient, Anaïs était préposée aux boissons fraîches, bien utiles pour redonner du courage aux participants entre chaque tour. Effectivement, ce jour de novembre, il faisait bien chaud.

Le projet Burkin’Action 17 est né en 2005 de la volonté de Mr. Bitard, ancien proviseur  adjoint du lycée Saint-Exupéry. Son but : faire découvrir à des élèves volontaires la vie et la culture de la population burkinabé à travers un projet d’aide au développement. L’association a été créée en 2007. Le cross sponsorisé est un des moyens mis en oeuvre pour lever des fonds.

Des panneaux expliquaient aux lycéens ce qu’est Somyaga, ce village de brousse, ainsi que les réalisations abouties Continuer la lecture de 3 Rétaises en piste pour le Burkina Faso

Pépinière d’Agents techniques du littoral

L’environnement s’invite de plus en plus dans le monde du travail, petit à petit de nouveaux métiers se créent. Récemment, j’en ai découvert un : Agent technique du littoral.

Avis aux passionnés d’environnement, voici un métier en invention ! 

Stage Agent technique du littoral

En septembre dernier, à la demande de la Région Poitou-Charentes et à titre expérimental, le Centre de Formation Professionnel Pour Adultes (CFPPA) du Lycée de la Mer et du Littoral de Bourcefranc, a mis en place une formation à ce nouveau métier. Un partenariat a été parallèlement noué entre le Lycée de Bourcefranc et le Lycée d’enseignement maritime et aquacole de La Rochelle, dont la Ferme d’application située à Ars-en-Ré, a servi de cadre à deux jours de chantier, les 8 et 9 octobre, pour dix stagiaires en formation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Qui sont ces stagiaires ? « Soit des demandeurs d’emplois, soit des agents des collectivités, du tourisme et de l’hôtellerie de plein air, soit des salariés en contrats aidés, voire des personnes en insertion. Ils ont entre 20 et 58 ans, certains sont diplômés et ont déjà un Master, d’autres sont sortis du système scolaire » explique Jacky Laugraud, chargé de mission par la Région pour mettre en place la formation, qui se veut continue et pérenne.

Stage Agent technique du Littoral
Stagiaires et encadrants. 

« A partir de 2016, la loi Gemapi impose aux collectivités, communes ou intercommunalités, la gestion du littoral, aussi bien au niveau des risques qu’au niveau de son entretien et de sa valorisation. Dans le cadre des collectivités, ces agents pourront agir Continuer la lecture de Pépinière d’Agents techniques du littoral