Les nouveaux dieux du water-polo

Pour constituer une équipe de water-polo, il faut treize joueurs, dont sept dans le bassin y compris le gardien reconnaissable à son bonnet rouge, numéroté 1.

Depuis l’année dernière,  une douzaine de Rétais résidents à l’année s’adonnent à ce sport, qui demande du souffle, des capacités d’anticipation, d’être bon en rétro-pédalage et en accélérations, et il va de soi …être à l’aise dans l’eau.

Le jeudi soir, de 19h à 20 h, dans la piscine de Saint-Martin, les poloïstes rétais s’entraînent comme des pros, avec un solide esprit d’équipe. Et visiblement ils s’amusent bien !

Water-Polo à la piscineLa majorité d’entre eux débute. Toutefois ils sont encadrés par ceux qui connaissent les règles de jeu pour  avoir précédemment fait partie d’un club. Jean-Philippe a même joué en Nationale 2, mais c’était il y a plus de 30 ans. Eric, qui est aussi président du LTC (Loix Tennis Club) retrouve la pratique après un arrêt de 30 ans. Tout comme Pierre, responsable à Thalacap, qui en était adepte il y a 15 ans. Les réflexes Continuer la lecture de Les nouveaux dieux du water-polo

Le conseil du jardinier en janvier

On croyait que c’était gagné, que le printemps était arrivé ! Que nenni. Nous sommes encore en hiver et février n’est pas passé. Une période de gel est encore possible, alors prudence…

Bourgeon de pêcher
Bourgeon de pêcher

Les mimosas sont en fleurs, les pêchers et les abricotiers bourgeonnent, la vigne « pleure » la sève monte dans les bois lorsqu’on les taille, les têtes des jacinthes, les tiges des narcisses et des jonquilles sont bien sorties, certains ont même déjà cueilli une fleur.

François Bertin président des Jardiniers de l’île de Ré, nous donne quelques sages conseils : «  Le sol dégorge d’eau, en raison des pluies quasi continuelles depuis octobre. Pour le potager, il faut attendre que ça sèche pour Continuer la lecture de Le conseil du jardinier en janvier

Ouille ouille, ça a glissé

Se méfier des bas côtés humides et profonds…

Camion toupie embourbé à Saint-Martin

 Il y a des jours où ça commence mal. A 7 h 1/2 du matin, être au volant d’un camion porteur d’une toupie chargée de béton, et qui se couche sur le côté, ce n’est pas la joie, et ça surprend.  Ça pèse quand même 32 tonnes cette histoire… C’est vrai qu’il ne faisait pas chaud mercredi, gla gla. Une espèce de petite pluie, bien glacée, tombait, elle ressemblait à de la neige fondue. De bon matin, les problèmes du camion Continuer la lecture de Ouille ouille, ça a glissé