102 lieux patrimoniaux pour s’imprégner de l’ile de Ré

L’île de Ré dispose d’un patrimoine étonnamment conséquent pour un tout petit territoire, seulement long de 33 kilomètres. D’un patrimoine que nous ont légué les moines cisterciens installés au XIIème siècle jusqu’aux bâtiments érigés au XXIème siècle.

Une partie est bien visible, ce sont les dix églises dans les dix villages ou l’abbaye de La Flotte et le Phare des Baleines. Mais un patrimoine est plus caché et tout aussi intéressant.

C’est ce que « Le petit dictionnaire du patrimoine de l’île de Ré » nous invite à explorer. Le livre est sorti en mai, juste après le déconfinement. Il a écrit par Stéphanie Le Lay.

Continuer la lecture de 102 lieux patrimoniaux pour s’imprégner de l’ile de Ré

Ile de Ré, conseil communautaire 2020-2026

Une nouvelle équipe a pris les rênes de la Communauté de communes de l’île de Ré, au terme de l’élection qui a eu lieu le 9 juillet 2020. C’est parti pour les six prochaines années.

Ils sont désormais 28 délégués communautaires. De Rivedoux aux Portes, tous issus du résultats des urnes des élections municipales à l’île de Ré. Le premier et unique tour a eu lieu le 5 mars dans neuf communes et le deuxième tour le 28 juin aux Portes.

Continuer la lecture de Ile de Ré, conseil communautaire 2020-2026

Élection municipale aux Portes-en-Ré

Quel cruauté que le scrutin uninominal dans les villages de moins de 1 000 habitants ! L’électeur choisit et raye, parfois rageusement, un ou plusieurs noms de la liste dont la bobine ne lui revient pas.

C’est ce qui est arrivé aux Portes-en-Ré, dimanche 28 juin, où à l’issue du second tour, les deux têtes de liste, Bernard Poulet pour « Vivons ensemble les Portes-en-Ré » et Anne Deniel pour « Unis pour une qualité de vie aux Portes » ont été purement et simplement éliminés. La foudre du dégagisme a frappé.

Continuer la lecture de Élection municipale aux Portes-en-Ré

Le monde d’après, à l’île de Ré

Pendant toute la période de confinement COVID 19 les médias n’ont eu de cesse de poser la question :  » Que sera le monde d’après ? « .

Michel Houellebecq, écrivain pour lequel je n’ai pas pourtant pas d’appétence particulière pour ses dires, a été plutôt pessimiste dans une lettre adressée à France Inter :  » Toutes ces tendances, je l’ai dit, existaient déjà avant le coronavirus ; elles n’ont fait que se manifes­ter avec une évidence nouvelle. Nous ne nous réveillerons pas, après le confinement, dans un nouveau monde ; ce sera le même, en un peu pire « .

Sa prophétie serait-elle juste ?

Depuis lundi après-midi, une histoire, quelque peu singulière, agite l’île de Ré. Du 4 juillet au 19 septembre, une croisière intitulée Nature et terroir de Nouvelle Aquitaine devrait sillonner le rivage Atlantique.

Le bateau, le Bougainville, appartenant à la Compagnie le Ponant, devrait mouiller au large de notre île. A cette occasion, il débarquera une grosse vingtaine de Zodiac sur le Banc du Bucheron, et ce chaque semaine, les 7 juillet, 14 juillet, 21 juillet, 28 juillet, 4 août, 11 août, 18 août, 25 août, 1er septembre, 8 septembre et 15 septembre. Avec à bord, des invités d’honneur prestigieux.

Continuer la lecture de Le monde d’après, à l’île de Ré

Ile de Ré, 9 maires élus sur 10

Enfin ! Le premier tour des élections municipales du dimanche 15 mars 2020 a été validé, une fois le dé-confinement prononcé par l’Etat. Depuis le 28 mai, date butoir pour désigner les édiles, neuf maires et leurs équipes ont désormais les destinées de leurs villages entre les mains pour les six années à venir.

Qui sont-ils ? Quels ont été leurs scores ?

Continuer la lecture de Ile de Ré, 9 maires élus sur 10

Horse-trek dans la cordillère australienne

S’évader dans la lecture, ça fait un bien immense. Surtout lorsque l’histoire qui vous est racontée est inouïe, vécue en Australie, par une fan de l’île de Ré.

L’aventure est celle d’Alienor, une des quatre filles du couple que forment Dominique et Anne-Henri Le Gouvello. La famille de Dominique vient dans l’île de Ré depuis avant guerre. Aliénor, la troisième de la fratrie, était de ses propres dires « enfant la plus rebelle ».

Ces filles ont connu l’île de Ré dès leur naissance, l’une est allée à l’école communale des Portes. Toutes ont appris à monter à cheval à l’écurie Nicot dès leur plus jeune âge. Et elles ont été biberonnées à l’eau de mer.

A deux mains, Aliénor et Dominique, ont écrit un livre, sorti au printemps dernier. Il est ainsi préfacé : « Je dédie ce livre à ma mère, sans qui il n’aurait pas vu le jour ».

Continuer la lecture de Horse-trek dans la cordillère australienne