Deux dauphins morts dans le Fier

Samedi, en début d’après-midi, en sortant du port d’Ars pour aller faire une balade en bateau, Michel et Agnès, ont vu deux dauphins, le rostre en l’air, visiblement morts. Ça se passait à 50 mètres après la sortie du chenal, dans le Fier.

L’un se trouvait  au milieu de l’eau, apparemment il ne portait pas de traces de blessures. Le second se trouvait sur le côté gauche, plus loin, dans peu d’eau.

Dauphins morts dans le Fier

Au vu des photos prises par le couple, le centre de recherche des mammifères marins (CRMM) indique qu’il s’agit de dauphins de l’espèce dite « bleu et blanc ». Des recherches sont en cours pour tenter de retrouver ces animaux, afin de comprendre les raisons de leur présence dans cet endroit. Se sont-ils échoués ?

Si l’un d’entre vous, lecteur du blog, avez des informations, merci de contacter le CRMM à La Rochelle : 05 46 44 99 10. 

Site internet : crmm.univ-lr.fr

Xynthia, il y a 3 ans…

Comment ne pas se souvenir de la nuit du 28 février 2010 ? Comment oublier le désarroi communautaire de la population, lorsque à 3 heures du matin le vimer a encerclé l’île et envahi bien des villages ?

Ceux qui l’ont vécu en direct ont des tas d’histoires à raconter, elles ressurgissent dès le sujet évoqué. Pourtant celui qui arrive sur l’île de Ré pour la première fois aujourd’hui peut ne pas s’en rendre compte. La végétation a repoussé, les levées ont été consolidées dans l’urgence, des travaux de reconstruction de digues s’annoncent.

Cependant il reste des traces, et il y aura encore pour longtemps un « avant » et « après » Xynthia. Que ce soit dans les coeurs, dans les comportements humains au quotidien, dans les décisions politiques, ou dans les composantes du sol encore rempli de sel.

Un livre d’images témoigne de ce moment inouï.Xynthia 3 ans après

François Blanchard, photographe professionnel, a passé les jours qui ont suivi Xynthia à mitrailler les lieux inondés. Pour « l’île meurtrie », il a voulu « faire quelque chose ».

Réaliser un livre n’a pas été simple. Il a sollicité des photographes amateurs qui lui ont confié leurs clichés.  Des artistes  ont été contactés, ils ont Continuer la lecture de Xynthia, il y a 3 ans…

Arabesques dans le ciel rétais

Depuis quinze jours, les étourneaux-sansonnets sont au rendez-vous à la tombée du jour, pile au moment entre chien et loup. Ils se posent sur les fils électriques, ou à la cime des pins parasol. On dirait qu’ils se sont refilés un bon tuyau d’une bonne adresse de rassemblement. Ils arrivent de partout et de nulle part. C’est impressionnant.

Quelques riverains tapent dans leurs mains pour les chasser. D’autres les observent un peu interloqués. En tout cas, le phénomène est spectaculaire et intéressant à découvrir. J’en suis bouche bée… Le bruit que l’on entend n’est ni celui du vent, ni celui des vagues de la mer au loin, juste celui du froissement de leurs ailes.

Authentique et nouveau, le galet de sel

A la Coopérative des Sauniers, un produit vient de naître, issu des marais salants : le galet de 7 g, 100 % sel marin gris de l’île de Ré, 100 % authentique, naturel et sans additif. La dose est facile à utiliser en cuisine : pour un litre d’eau un galet, pour deux litres deux galets.

P1060516 - Galets de sel
On dirait des bonbons… mais des bonbons salés !

Continuer la lecture de Authentique et nouveau, le galet de sel

Berges confortées au grand vasais de St-Clément

En vous baladant sur la piste cyclable de Ars aux Portes, avant le petit pont, vous avez sans doute remarqué, surtout aux moments des hautes marées, que l’eau du marais arrivait bien souvent à ras bord, et même qu’elle léchait la piste.

 

Piste cyclable

L’explication : avec le temps, le clapot a rongé les berges et la terre a comblé le grand vasais de Saint-Clément. C’est le premier bassin qui permet d’alimenter en eau les marais salants et il est le plus grand de l’île.

La semaine dernière, un gros chantier a été débuté sur les berges sud. L’équipe  de l’AEMA (Association des Etangs et Marais) a été diligentée par la CDC, afin d’en conforter 450 mètres. Les nouvelles protections ont été installées Continuer la lecture de Berges confortées au grand vasais de St-Clément