Elles peinturlurent

… du verbe peinturlurer, qui signifie à la fois peindre, colorier, barioler, gribouiller, et créer. Cours dessin K. Margaritis

Chaque mardi, un groupe de petites filles, de 7 à 10 ans, deviennent apprenties-artistes sous la haute et bienveilllante inspiration de Katherine Margaritis, elle-même artiste réputée. A 16h30, elle vient les chercher à la sortie de l’école. Ça se poursuit par un bon goûter dans la maison de Katherine à Ars, avec tartines, chocolat au caramel et jus de grenadine. Après, il faut se mettre au travail, selon le climat dans l’atelier ou dans la cuisine. Depuis deux mois, elles ont déjà réalisé des masques avec du carton et du papier journal,  des dessins représentant le  fond de la mer, une crèche, une couronne des rois, Continuer la lecture de Elles peinturlurent

« I » comme I-Phone, I-Pad, I-Pod

Aux Portes en-Ré, la spécialité de Brico-Phone :  tout ce qui est « I ».

Vous est-il déjà arrivé de casser la vitre de votre joujou chéri, auquel vous tenez comme la prunelle de vos yeux et qui vous est bien utile, ou que sa batterie soit en rade ?

Brico-Phone

Pour Sylvain Allidières, l’aventure a démarré en 2010 lorsqu’il a fait tomber son I-Phone 3 G. Comment réparer la bêtise ? Où trouver des pièces ? De là a jailli l’idée de monter son entreprise, Brico-Phone, installée aux Portes.

C’est là qu’une équipe est dédiée aux pièces détachées, « i ». Elles vous sont envoyées  à domicile. Afin de se débrouiller tout seul, des tutoriels expliquent sur le site internet comment s’y prendre. Mais surtout Sylvain a imaginé un astucieux petit tapis, livré avec les pièces, pour guider le néophyte afin qu’il s’en sorte sans difficultés. « On fait des choses simples, accessibles à tout le monde, pour que chacun puisse y arriver  » dit-il. C’est vrai, que vu comme ça, ça n’a pas l’air d’être bien compliqué !

La croissance de l’entreprise est importante. En seulement deux ans, elle est passée, de une à cinq personnes. Dans les locaux situés près de la salle polyvalente des Portes, le téléphone sonne non-stop, entre 70 et 100 fois par jour. Les clients sont Français, Belges, Suisses, Continuer la lecture de « I » comme I-Phone, I-Pad, I-Pod

Baleine et seiche

Cette année, Mardi-Gras tombe le 12 février.

A Ars, il est de tradition ancestrale de fêter ce jour particulier. Autrefois toute la semaine, on faisait la fête dans les rues ou dans les maisons, en se faisant des niches. Les  Anciens ont des tonnes d’anecdotes sur le sujet, plus croustillantes les unes que les autres. Ils les racontent volontiers, et surtout les bêtises qu’ils ont faites. A l’époque il n’y avait pas la télé, on travaillait dans les champs et on se défoulait collectivement pendant toute la semaine de Mardi-Gras.  Ces bêtises étaient-elles moins ou plus graves que celles constatées ces dernières années ? C’était aussi le moment des  règlements de comptes, ils s’affichaient alors sur des pancartes. Aujourd’hui,  gare aux volets mal attachés, gare aux inscriptions sur les murs ou sur les portes…

Mardi-gras, est synonyme de déguisements et de parade de chars. L’envie revient de s’amuser et de faire passer quelques messages. Deux associations sont à  fond depuis plusieurs Continuer la lecture de Baleine et seiche

Petit Gaillard des Pertuis

Axel et son grand-père Jojo Plaire
Axel et son grand-père Jojo Plaire

Samedi, Axel, 11 ans, s’est lancé, épaulé par son grand-père, Jojo Plaire, président des Gaillards des Pertuis. « J’avais envie de chanter » dit-il, en toute simplicité. Sur sa tête, le bonnet  de marin avec le pompon rouge, (ça porte bonheur quand on le touche !), celui que son papa portait lorsqu’il accomplissait  son service militaire.

Pour la première fois, Axel qui habite Saint-Clément des Baleines, et élève de 6ème au collège de Saint-Martin, se produisait avec le groupe de chants de marins.  Il ne connaissait pas  tous les chants, mais qu’importe, Continuer la lecture de Petit Gaillard des Pertuis

C’est quoi un misanthrope ?

Si vous êtes passés au travers de la promo du film « Alceste à bicyclette » c’est que vous n’avez ouvert ni journal, ni télé, ni radio ni internet ces derniers jours. Ça m’étonnerait quand même. Dans les medias, l’île de Ré fait parler d’elle ! Plutôt en bien d’ailleurs trouve, d’autres disent en mal. Le 3 janvier, j’ai eu la chance de découvrir le film en avant-première, lors de la projection que  Catherine Wojcik, directrice de la Maline, avait organisée

La Maline - Avant première Alceste à bicyclette
La Maline – Avant première Alceste à bicyclette

avec la complicité de la Région Poitou-Charentes, partie-prenante financière du tournage. Les images de l’île m’ont bien fait rêver. J’ai beaucoup aimé ce film dont la plupart du tournage a eu lieu à Ars à l’automne dernier. Deux mois le village a vécu avec les caméras, les équipes du réalisateur Philippe Le Guay et de la production. Des anecdotes, les Casserons en ont plein à raconter. Ils s’en souviendront du passage d’Alceste !

Je dois dire que ça m’a fait un drôle d’effet de découvrir la finalité sur grand écran. Lors de la projection, j’étais dehors et dedans… J’en ai même un peu perdu mes repères. Je suis parfois égarée, loin de l’histoire et du scénario,  de voir, en vrai, les scènes tournés dans nos lieux familiers dont nous connaissons l’envers du décor. Les jolies rues d’Ars où Fabrice Lucchini et Lambert Wilson se promènent. Les scènes tournées pendant toute une journée au bar-restaurant des Frères de la Côte lorsque les acteurs dégustent un plateau de fruits de mer. Au Clocher, je m’attendais à

Continuer la lecture de C’est quoi un misanthrope ?

Les kite-surfeurs chantent l’île de Ré

L’été dernier, Alex Robin, moniteur au CNAR (Cercle Nautique d’Ars-en-Ré) et émérite kite-surfeur, a écrit une chanson que son compère Nicolas Bézier a arrangée musicalement et chantée. Un vrai moment de plaisir pour eux, et pour ceux qui visionnent cette vidéo tournée sur l’île de Ré. Ce jour là, il faisait beau !