Connectez-vous avec... 

Petit Gaillard des Pertuis

Axel et son grand-père Jojo Plaire
Axel et son grand-père Jojo Plaire

Samedi, Axel, 11 ans, s’est lancé, épaulé par son grand-père, Jojo Plaire, président des Gaillards des Pertuis. « J’avais envie de chanter » dit-il, en toute simplicité. Sur sa tête, le bonnet  de marin avec le pompon rouge, (ça porte bonheur quand on le touche !), celui que son papa portait lorsqu’il accomplissait  son service militaire.

Pour la première fois, Axel qui habite Saint-Clément des Baleines, et élève de 6ème au collège de Saint-Martin, se produisait avec le groupe de chants de marins.  Il ne connaissait pas  tous les chants, mais qu’importe, Continuer la lecture de Petit Gaillard des Pertuis

Réveil sous la neige

Au petit matin il a neigé. Cela n’arrive pas souvent ici. Entre Saint-Martin et la Couarde à Loix et à Saint-Clément, il y a eu quelques glissades de voitures sur la route verglacée, mais sans gros dégâts semble-t-il. Les plantations n’ont pas trop souffert. En début d’après-midi, la neige n’était plus qu’un souvenir.

La Coopérative des Sauniers a fourni deux tonnes de sel de déneigement aux communes de l’île pour sécuriser les routes. Ce sel fait partie du stock mis de côté à la suite de la tempête Xynthia de février 2010, qui avait souillé les tas de sel restés sur les bosses de marais.

C’est quoi un misanthrope ?

Si vous êtes passés au travers de la promo du film « Alceste à bicyclette » c’est que vous n’avez ouvert ni journal, ni télé, ni radio ni internet ces derniers jours. Ça m’étonnerait quand même. Dans les medias, l’île de Ré fait parler d’elle ! Plutôt en bien d’ailleurs trouve, d’autres disent en mal. Le 3 janvier, j’ai eu la chance de découvrir le film en avant-première, lors de la projection que  Catherine Wojcik, directrice de la Maline, avait organisée

La Maline - Avant première Alceste à bicyclette
La Maline – Avant première Alceste à bicyclette

avec la complicité de la Région Poitou-Charentes, partie-prenante financière du tournage. Les images de l’île m’ont bien fait rêver. J’ai beaucoup aimé ce film dont la plupart du tournage a eu lieu à Ars à l’automne dernier. Deux mois le village a vécu avec les caméras, les équipes du réalisateur Philippe Le Guay et de la production. Des anecdotes, les Casserons en ont plein à raconter. Ils s’en souviendront du passage d’Alceste !

Je dois dire que ça m’a fait un drôle d’effet de découvrir la finalité sur grand écran. Lors de la projection, j’étais dehors et dedans… J’en ai même un peu perdu mes repères. Je suis parfois égarée, loin de l’histoire et du scénario,  de voir, en vrai, les scènes tournés dans nos lieux familiers dont nous connaissons l’envers du décor. Les jolies rues d’Ars où Fabrice Lucchini et Lambert Wilson se promènent. Les scènes tournées pendant toute une journée au bar-restaurant des Frères de la Côte lorsque les acteurs dégustent un plateau de fruits de mer. Au Clocher, je m’attendais à

Continuer la lecture de C’est quoi un misanthrope ?

Ouille ouille, ça a glissé

Se méfier des bas côtés humides et profonds…

Camion toupie embourbé à Saint-Martin

 Il y a des jours où ça commence mal. A 7 h 1/2 du matin, être au volant d’un camion porteur d’une toupie chargée de béton, et qui se couche sur le côté, ce n’est pas la joie, et ça surprend.  Ça pèse quand même 32 tonnes cette histoire… C’est vrai qu’il ne faisait pas chaud mercredi, gla gla. Une espèce de petite pluie, bien glacée, tombait, elle ressemblait à de la neige fondue. De bon matin, les problèmes du camion Continuer la lecture de Ouille ouille, ça a glissé

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le homard

Fabienne, écogarde à la communauté de Communes,  raconte bien l’histoire du ré-ensemencement du homard dans l’île de Ré,  Elle est en quelque sorte la maman de l’idée du projet. Vendredi soir, elle m’a appris plein de choses sérieuses.

Fabienne, écogarde

Fabienne, écogarde

« Quand nous étions en surveillance de l’estran, les gens nous parlaient avec nostalgie du homard, de l’époque où ils en pêchaient encore  » se souvient-elle. Aussi simplement que cela, le homard s’est invité aux voeux de la CDC.

Ce crustacé sédentaire aime rester à l’endroit où on le pose. Il met quatre à cinq ans pour atteindre une belle taille, une taille d’adulte.  Il paraît que nous sommes  à l’heure de la mondialisation et  de la PMA. 2 500 homards, futurs Rétais, cherchent parrains et marraines. Ce sont des « homards gammarus », de la même caractéristique, de la même espèce,  que ceux que l’on trouvait jadis sur l’estran rétais. Quand ils arriveront sur l’île, ils mesureront quelques centimètres. En attendant, ils sont développés dans une écloserie anglaise, et plus précisément en Cornouailles.  Arrivés chez nous, ils seront mis en quarantaine dans une entreprise aquacole pour étudier s’ils sont en bonne santé.

Et après ? En juillet prochain, les bébés homards seront implantés par des plongeurs professionnels dans des zones quasi inaccessibles, des zones interdites de pêche aux crustacés depuis 1974, localisées par un GPS. Ces espaces rétais ont été pré-déterminés Continuer la lecture de Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le homard

Pour faire des commentaires sur le blog

Mon blog des chroniques ordinaires des petits moments de la vie rétaise est né il y a huit jours seulement. Beaucoup de messages me sont remontés via mon adresse mail, vos encouragements m’ont fait chaud au coeur.

Les statistiques de visites, en progression chaque jour, illustrent l’intérêt porté, le besoin d’interactivité,  de lien et de partage des petites choses de la vie qui font notre quotidien sans prise de tête, sans animosité. Il m’a été signalé que déposer un commentaire relevait du parcours du combattant.  Une nouvelle page, en haut, à côté de la page d’accueil, vient d’être mise en place « commentaires, mode d’emploi » afin de vous expliquer comment faire. Suivez le tutoriel,  cela devrait être facile. Vous me direz.

Vous m’avez aussi demandé que je mette le blog sur FaceBook, Twitter, Fil RSS. Ça va venir, patience… J’ai encore beaucoup à apprendre de tout ça !

En tout cas, merci à tous. J’espère que vous deviendrez des « addicts » du blog. Amitiés. Maryline