Carnet de bagnard

Fin novembre, à l’issue d’un conseil communautaire, j’ai découvert un magnifique document ancien : un carnet de dessins réalisé par un bagnard, passé par la citadelle de Saint-Martin de Ré avant d’être embarqué pour l’île des Pins en Nouvelle-Calédonie.

Carnet du bagnard Joseph Marteau

Ce carnet faisait partie d’une vente aux enchères d’une bibliothèque privée, organisée par la Société Pierre Bergé et Associés. En amont, l’équipe du musée Ernest Cognacq de Saint-Martin de Ré avait repéré cette vente. La Communauté de Communes a acquis l’album du bagnard pour 2 200 €.

L’acquisition résulte d’une volonté partagée. « Elle a pu se réaliser grâce aux efforts conjugués et à la cordiale entente entre l’équipe du Pays d’Art et d’Histoire de la CDC, le Musée, et la bienveillance du président de la CDC. Elle s’est faite avec l’accord des élus de l’île de Ré »  commente Julia Dumoulin-Rulié, responsable du musée de Saint-Martin. « C’est un geste généreux » remercie-t-elle. « Jusqu’au bout nous espérions que ce carnet rejoigne nos collections. Le musée étant labellisé Musée de France, l’album rentre ainsi dans une collection publique. Idevient inaliénable et imprescriptible et ne pourra donc plus être vendu ». 

En fin d’année dernière, la CDC en a donc fait don au Musée.

Stéphanie Le Lay, responsable Patrimoine à la CDC

 

Les dessins sont délicats et particulièrement émouvants. Le carnet est précieux, il a près de 150 ans ! Il ne peut être feuilleté qu’avec des gants blancs…

Stéphanie Le Lay, responsable du service Patrimoine de la CDC explique l’origine de ce carnet de croquis et son contenu. 

« C’est un témoignage extraordinaire, car nous avons peu de documents de bagnards. Cet album vient enrichir le fonds d’archives sur le bagne que le musée de Saint-Martin a constitué au fil des années » indique l’historienne.

Le carnet comporte 46 feuillets, il a été réalisé par Joseph-François Marteau de 1872, date de sa condamnation, à 1880 date de sa libération. 34 dessins retracent son voyage et décrivent ses divers lieux de détention à Saint-Martin, à Quelem, puis en Nouvelle Calédonie.

Le détenu a utilisé le crayon, la plume et la sanguine. Certains dessins sont signés.

« Les esquisses sont formidablement intactes, malgré les années et les traversées des océans. En outre, elles nous offrent la chance de découvrir des détails d’intérieur des cellules de Saint-Martin ».

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

 

Plusieurs pages sont consacrées à la vie

Continuer la lecture de Carnet de bagnard

Digue du Boutillon, rapide évolution

En passant sur la route départementale, force est de constater que les travaux de la digue du Boutillon avancent à la vitesse grand V.

Que ce soit par temps de pluie, par beau soleil, ou les jours de vent fort, assurément le deuxième tronçon se profile.

Digue du Boutillon - 3 février 2015
Mardi 3 février.

Mon dernier post à ce sujet remonte au 20 décembre. Durant deux semaines le chantier a été mis au repos. Après la reprise, début janvier, l’évolution est probante au fil des jours. Ce deuxième tronçon mesure 200 mètres de long.

Voici donc un mois d’images.

Du 5 au 10 janvier, le temps ressemble à une purée de pois : brouillard et vent. La jonction avec le premier tronçon est terminée, l’installation des ferrailles pour le moulage du béton se poursuit.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La semaine suivante, on voit bien le béton de propreté qui a été posé sur la base de la digue. Le 15 janvier, le coefficient de marée n’est pas élevé : 40. Néanmoins les éléments sont déchaînés, des paquets de mer passent au-dessus des palplanches, en les frappant vigoureusement. Les conditions de travail sont difficiles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les 20 et 21 janvier, le retour de vagues et le voile arrière, c’est ainsi qu’on Continuer la lecture de Digue du Boutillon, rapide évolution