Marcher pour les Enfants du Désert

Geneviève Courbois préside l’association humanitaire Les Enfants du Désert depuis 20 ans. Elle connaît la Mauritanie comme sa poche, pour y avoir vécu et travaillé de longues années.

Elle y a créé l’association dans un quartier pauvre d’Atar, ville en plein milieu du désert, pour venir en aide aux enfants défavorisés. Désert de Mauritanie - Photo Bianca

Elle lance un appel à notre générosité. Elle a besoin de fonds pour poursuivre les actions de l’association.Geneviève Courbois - Présidente des Enfants du Désert - septembre 2016

Geneviève habite à l’année à Sainte-Marie. Du coup, elle a pensé à organiser une marche, samedi 8 octobre, sur le Sentier du littoral de son village. La randonnée est payante, mais cela ne coûte pas grand chose : 5 € pour les adultes et 2 € pour les enfants.

C’est pour la bonne cause, ça dégourdit les jambes, ça fait prendre l’air, et le parcours au bord de la mer est magnifique. Deux circuits sont possibles : 5 km ou 9 km. A l’arrivée, un sachet de sel et l’apéritif seront offert aux marcheurs. Et chacun peut apporter son pique-nique pour le déjeuner, pour que la matinée soit aussi sous le signe de l’échange.

Capture d’écran 2016-09-28 à 15.40.22

Continuer la lecture de Marcher pour les Enfants du Désert

Le Chat Botté a 95 ans

Le 23 août 1921, Florent et Olga Massé créaient le restaurant le Chat Botté à Saint-Clément des Baleines. 95 ans plus tard, le Chat Botté est toujours là. C’est sans aucun doute un des plus anciens restaurant de l’île de Ré.Devant le Chat Botté - 30 août 2016

Samedi 17 septembre 2016, Thomas et Emilie Decock, nouveaux gérants de l’établissement, proposent à leurs clients de fêter l’événement. Pour l’occasion, Thomas a demandé à Daniel Massé, figure du pays et ancien propriétaire, de se joindre à lui. Et même si Daniel a cédé son restaurant le 18 mars 2015, il n’est jamais loin pour apporter son appui et son savoir-faire, et pour perdurer l’esprit qui, jadis, a animé le restaurant de ses grands-parents et de ses parents.

Thomas Decock et Daniel Massé - 30 août 2016

 

Thomas et Daniel seront en cuisine. A deux, ils ont concocté un menu spécial anniversaire, qu’ils réaliseront à quatre mains. Thomas en chef, et Daniel en« aide-mémoire », comme ils s’amusent à le dire.

 

 

Le credo du Chat Botté, celui des débuts de Olga et de Florent, est le même depuis 95 ans : des produits frais, de saison, des produits d’ici. 

En 1921, Olga est alors aux fourneaux, pendant que Florent s’occupe des achats auprès des producteurs locaux. On disait à l’époque qu’on allait se restaurer Chez Florent, ou Chez Massé. Continuer la lecture de Le Chat Botté a 95 ans

Catherine Salez, 11 ans de radio Soleil de Ré

Vous connaissez sans doute la voix de Catherine Salez. Depuis onze ans, elle a elle-même fait découvrir des voix. Elle a animé plusieurs émissions sur Soleil de Ré, la radio locale associative de l’île de Ré, 104.1 FM.

Catherine a décidé de passer la main. De ses onze années de radio, les souvenirs fusent. Catherine Salez - 23 août 2016

A priori, rien ne la prédestinait à devenir intervieweuse. Le hasard et les concours de circonstances font bien les choses. « En 2004, j’ai rencontré Richard Adaridi. Il avait pour projet de créer une radio rétaise, il m’a demandé de lui donner un coup de mains pour rédiger ses statuts. J’étais avocate, j’ai volontiers accepté. Je me suis retrouvée présidente de l’association ». Continuer la lecture de Catherine Salez, 11 ans de radio Soleil de Ré

Aux Portes, 1er Festibal, festival bien à l’aise

Depuis hier, la toute première édition de Festibal a pris place aux Portes. Il s’agit un festival inédit, original, différent de ceux habituels à l’île de Ré. Son concept allie pièces de théâtre, concerts, animation jeune public, petite restauration locale, et DJ.

Les mots « Bien à l’aise », que les organisateurs ont retenus comme élément fondateur, résument bien l’idée qui soutient ce projet.Affiche Festibal - Les Portes 24 août 2016

Ça se passe au Hangar à sel, face au vieux port des Portes. Un endroit magique et bien tranquille. L’ambiance est cool, on y vient en famille et entre amis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

L’idée de créer Festibal a germé l’année dernière. Tout est parti d’une amitié franco-belge, entre Béranger Michet, Rétais, et la Compagnie belge Art & tça. Une première représentation de leur pièce de théâtre « Nourrir l’humanité, c’est un métier », avait été donnée au Hangar à Sel en août 2015. La salle était comble, tout le monde n’avait d’ailleurs pas pu rentrer dans le hangar. 

Continuer la lecture de Aux Portes, 1er Festibal, festival bien à l’aise

Trophées du CNAR

Chaque été, le Cercle Nautique d’Ars-en-Ré (CNAR) remet la Tape de Bouche. Ce trophée est attribué par le Yacht Club de France (YCF), auquel le club casseron est allié.Ars-en-ré - Club house du Cnar - 10 août 2016

Jadis, on utilisait une tape de bouche pour obstruer l’extrémité des canons, et empêcher ainsi les embruns salés d’y pénétrer. Aujourd’hui, c’est une distinction, mais elle n’est pas que symbolique.

« Depuis notre alliance avec le Yacht Club de France, nous avons toujours remis une Tape de Bouche. Dans le passé, elle était plutôt attribuée à un navigateur du Fier d’Ars. Souvent elle a été remise à un des participants du Championnat du monde des Cazavants. Depuis trois ans, le YCF nous demande d’honorer des personnalités physiques ou morales ayant favorisé l’essor du nautisme » indique Rosine Merlet, ancienne présidente, mais toutefois toujours membre du conseil d’administration du CNAR.

Cette année, deux Tape de Bouche ont été remises à Ars : à Tatave et aux frères Blondeau.  Continuer la lecture de Trophées du CNAR

Madeleine Pauliac, héroïne du film Les Innocentes

Peut-être avez-vous vu Les Innocentes au cinéma ? Le film est sorti en salles en février dernier.Affiche film Les Innocentes - Février 2016

Ce long métrage a réalisé 700 000 entrées, un vrai succès en France. Mais aussi à l’étranger, où il a même été sélectionné au Festival de Sundance. Il vient de sortir en salles aux USA, où il marche déjà formidablement bien, et les critiques sont très élogieuses. Il a été vendu dans 50 pays, dans tous les continents.

La première image du film indique : « Tiré de faits réels ». Le film est inspiré d’une histoire vraie, celle de Madeleine Pauliac, jeune médecin d’une trentaine d’années.Madeleine Pauliac - Photo de famille

Longtemps ce film vous hante, il est poignant, et il vous fait se poser plein de questions. 

Philippe Maynial - 9 août 2016

 

La base du scénario a été écrite par Philippe Maynial, Casseron le plus souvent possible, dès que ses activités professionnelles lui laissent quelques loisirs.

 

Continuer la lecture de Madeleine Pauliac, héroïne du film Les Innocentes