Connectez-vous avec... 

Pompiers, pluie de médailles et de diplômes

Début décembre, les pompiers fêtent leur sainte patronne, la Sainte-Barbe. Elle est leur modèle et leur protectrice. Le vrai jour est le 4 décembre, jour de la Sainte Barbara, cependant généralement l’évènement rétais se déroule autour de cette date dans les villages qui disposent d’un Centre de secours.

Pour le canton nord de l’île de Ré, la célébration a eu lieu vendredi 6 décembre dans la salle des fêtes d’Ars-en-Ré, en présence des maires. Ce jour-là, trois médailles d’or, des changements de grades avant départ à la retraite, et dix sept diplômes ont honoré plusieurs de ces sapeurs pompiers volontaires. Entre ceux du Centre de Première Intervention (CPI) des Portes-en-Ré et le Centre de Secours d’Ars-en-Ré, ils étaient près de quarante pompiers présents, un peu émus par cette pluie de récompenses.

Médaillesd e pompiers - 6 décembre 2013

Continuer la lecture de Pompiers, pluie de médailles et de diplômes

Grosses vagues, bonheur de surfeurs

Depuis la fin de la semaine dernière, les vagues sont là. En langage surf, ça s’appelle une « session ». Et celle-ci est prometteuse, les vents sont au sud, la houle est bien formée, pas de pluie, un beau soleil, tous les ingrédients sont réunis. La météo prévoit que cela va durer encore quelques jours, et même monter en puissance. Les surfeurs sont aux anges.Session de surf - 14 décembre 2013

Dimanche après-midi, les vagues mesuraient environ deux mètres de haut. De loin, c’était très beau à regarder. De près, les surfeurs et les adeptes de paddle, de stand-up, semblaient être dans une lessiveuse. Il paraît que ces vagues sont bonnes pour les sinus, pour le moral, pour le mental et pour le physique aussi.

« On ne pense à rien, juste surfer. C’est une sensation de joie, le surf c’est fait pour s’amuser » raconte un adepte, à qui l’océan a donné rendez-vous tous ces prochains jours.

Une telle session n’est pas monnaie courante, Continuer la lecture de Grosses vagues, bonheur de surfeurs

Les marais salants, début du XXe siècle

Il y a deux ans la chance m’a été donnée de découvrir une incroyable carte des marais du canton nord de l’île de Ré, datée de 1907. Elle raconte à la fois une tranche de patrimoine et une histoire de famille.

Cette carte des marais salants du nord de l’île de Ré a été dessinée par François Menuteau, natif d’Ars-en-Ré, lorsqu’il avait 38 ans. L’homme était plutôt habile en matière d’expression artistique.

Carte des marais de l'île de Ré - 1907

Elle détaille les noms des marais au début du XXe siècle. Certains existent encore, leurs noms viennent régulièrement aux oreilles. Certains sont semblent-ils tombés aux oubliettes, mais les Anciens doivent pourtant bien s’en souvenir…

Les noms des marais sont souvent expressifs, ils sont la preuve de l’imagination de ceux qui les ont façonnés. Leur situation géographique, les aires saunantes, les chemins, la superficie, les prises d’eau, les détails sont précis. Cette carte est un trésor de mémoire. Continuer la lecture de Les marais salants, début du XXe siècle

PPRL, place aux experts

Vendredi soir, 23 novembre, Lionel Quillet, président de la Communautés de Commune a convié les Rétais à une nouvelle réunion publique à propos du Plan de Prévention des Risques Littoraux. La salle Vauban de Saint-Martin de Ré, était pleine à craquer. Avec près de 400 personnes présentes, l’intérêt des Rétais  est palpable. Cette fois-ci, la parole a été donnée à trois experts.

Jean-Marc Février avocat de Droit public, Didier Rihouey président de CASAGEC Ingénierie et J.W. Van Der Meer, spécialiste mondial des digues, sont donc monté à la tribune pour expliquer les enjeux du PPRL et de la construction des digues et ce qui est concrètement fait actuellement sur le terrain.

Continuer la lecture de PPRL, place aux experts

Laisse de mer, belle et utile

Au moment d’une grande marée, la mer, en se retirant, laisse sur place des algues, à la limite supérieure du flot. C’est ce qu’on appelle « la laisse de mer ».Les Portes-en-Ré - La loge - 7 novembre 2013

Avec les forts coefficients de marée que nous avons eus, du 3 au 7 novembre, nous sommes gâtés. Aux Portes-en-Ré, les plages de La Loge et de l’Anse du Fourneau sont magnifiques.  Allez-y jeter un oeil, vous ne serez pas déçus. Je m’y suis baladée, je suis restée béate devant la quiétude de ces plages, comme peintes en rouge.

Une Ecogarde de la Communauté de Commune m’a expliqué la qualité de cet éco-système. La laisse de mer accumule les débris naturels de la mer : coquillages, algues, bois morts, os de seiche. Elle a un vrai rôle écologique. 

Des invertébrés vivent dedans, Continuer la lecture de Laisse de mer, belle et utile

Claude Suire, portraits

Claude Suire artiste-peintre, est le fils de Louis Suire artiste-peintre et il est le père d’Olivier Suire-Verley artiste-peintre. Dans la famille Suire, rochelaise d’origine, qui a fait des Portes-en-Ré son port d’attache, on est artiste et ça se transmet.

Alors qu’il avait 6 ans, Claude est arrivé de La Rochelle, avec son père, Louis : « Nous nous sommes arrêtés à La Rivière, aux Portes. Il n’y avait pas de touristes. Une masure était à vendre, un âne dormait sur un tas de fumier. Mon père a acheté la maison...» se souvient-il.

Quelques oeuvres de Claude Suire sont actuellement exposées à la maison de retraite d’Ars-en-Ré jusqu’au 14 novembre. Toutes appartiennent à des collections privées ou familiales.

 

Claude Suire - Autoportrait - 190000?????
Claude Suire – Autoportrait.

« Mon père était professeur de dessin. J’ai toujours vécu dans le milieu de la peinture, chez nous il y avait des tableaux partout. Le virus familial m’a rattrapé ! ».

A 18 ans, Claude Suire peint son auto-portrait. A 20 ans, il intègre l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs, rue d’Ulm à Paris. « J’ai fait le choix de devenir peintre. Ma vie était faite de peintures, je ne connaissais rien d’autre, j’ai suivi la trace paternelle ». Claude a lui-même été professeur de dessin et de peinture au lycée Vieljeux à La Rochelle. Il a aussi donné des cours du soir qui dépendaient de la ville de La Rochelle, aux futurs professionnels des métiers de la couture et de la coiffure, qui avaient une épreuve de dessin à passer.

Des tableaux, il en a peint maints et plus. Ses portraits sont expressifs, raffinés et précis. Claude Suire a longtemps présenté ses oeuvres, en permanence, à la galerie RG à La Rochelle, et chaque fin d’année pour des expositions particulières.

Louis Suire par Claude Suire
Louis Suire par Claude Suire.

Continuer la lecture de Claude Suire, portraits