Connectez-vous avec... 

Les surprises du mois de l’environnement à l’île de Ré

Vous avez peut-être remarqué que de grands insectes en bois se sont posés ces derniers jours sur les terres rétaises. Ils sont là à l’occasion du mois de l’Environnement qui se déroule du 1er avril au 1er mai. Ils illustrent la biodiversité, une des facettes du thème de cette 5ème édition : Champ libre pour la nature. Ces grandes sculptures de bois sont du Land Art monumental.

Ile de Ré - Land Art - Sainte Marie - 28 mars 2022
Continuer la lecture de Les surprises du mois de l’environnement à l’île de Ré

Trois futures (grandes et belles) casernes de pompiers à l’île de Ré

Avez-vous une idée du nombre d’appels reçus chaque jour par le standard du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours de La Rochelle), sachant que les appels y arrivent de tous les coins de Charente-Maritime ? Un appel toutes des onze minutes, soit 470 appels/jour !

Et juste pour l’île de Ré nos sapeurs-pompiers sont sortis 2 527 fois en 2021, dont 1 041 fois en juillet-août. Des chiffres pour le moins considérables !

Ile de Ré - Camions de pompiers - Novembre 2021

Dans les mois et années qui viennent trois casernes de l’île de Ré vont faire peau neuve.

Continuer la lecture de Trois futures (grandes et belles) casernes de pompiers à l’île de Ré

Pensées vers nos frères et soeurs d’Ukraine

Drapeau Ukraine - 1er mars 2022

Je ne sais pas pour vous. Mais depuis une semaine, depuis le début de la guerre en Ukraine, j’ai du mal à me concentrer. Les informations se succèdent à une vitesse phénoménale et pourtant j’évite de trop m’imbiber d’images et de mots. Comment ne pas penser en permanence à ce pays de 44 millions d’habitants qui subit ce déchainement de violences ? Comment écrire un article à propos de l’île de Ré pendant que les missiles russes tombent sur eux ? Nos sujets rétais me paraissent bien dérisoires… Sont-ils importants ? Sont-ils essentiels ? Sont-ils nécessaires ? La vie ne s’arrête bien sûr pas, même si nous avons quelque peu les jambes coupées devant ces horreurs. Nos pensées accompagnent nos frères et soeurs d’Ukraine, en espérant de tout coeur que cette folie meurtrière s’arrête le plus vite possible.

Maryline

Maison-phare de Trousse Chemise, un projet patrimonial et environnemental

Ah, voilà un bâtiment patrimonial de l’île de Ré qui va renaître derrière ses portes ! Avant l’été nous devrions pouvoir le découvrir de près.

Depuis des années il se disait que ce lieu serait « un jour… » de nouveau accessible.

Dans le livre « Les Portes et le ressac du temps » il est écrit : « Le phare de Trousse Chemise ne fait pas partie de ces grands phares dont la fière silhouette attire les nuées de touristes. C’est une maison-phare, modeste, presque timide, cachée derrière les haies de tamaris. Vous la découvrirez, si vous êtes attentif, sur le haut de la dune avant d’arriver au parking de la plage de Trousse Chemise ».

Ce bâtiment appartient au Département. En 2015, l’équipe Patrimoine de la Communauté de Communes avait exceptionnellement obtenu que ses grilles soient poussées, lors d’une unique visite organisée dans le cadre du mois de l’Architecture.

Continuer la lecture de Maison-phare de Trousse Chemise, un projet patrimonial et environnemental

Fragiles crapauds pélobates de l’île de Ré

Depuis trois ans les pélobates cultripèdes de la forêt du Lizay, entre Saint-Clément et les Portes, font l’objet d’une attention particulière. Oh comme ils sont petits ! Quelques 7 ou 8 cm, pas plus…

De couleur jaune-vert, taché de brun, ils ont de petites excroissances dures sur les pattes postérieures, appelées couteaux qui leur sert à creuser un trou pour s’enfouir dans le sol à 10-15 cm de profondeur.

Crapaud pélobate - Photo CDC Ile de Ré/S.Baudoin
Photo CDC Ile de Ré/S.Baudoin

Les pélobates rétais habitent entre le virage de la Solitude à Saint-Clément des Baleines et le hameau de Rivière aux Portes.

Du