PPRL, place aux experts

Vendredi soir, 23 novembre, Lionel Quillet, président de la Communautés de Commune a convié les Rétais à une nouvelle réunion publique à propos du Plan de Prévention des Risques Littoraux. La salle Vauban de Saint-Martin de Ré, était pleine à craquer. Avec près de 400 personnes présentes, l’intérêt des Rétais  est palpable. Cette fois-ci, la parole a été donnée à trois experts.

Jean-Marc Février avocat de Droit public, Didier Rihouey président de CASAGEC Ingénierie et J.W. Van Der Meer, spécialiste mondial des digues, sont donc monté à la tribune pour expliquer les enjeux du PPRL et de la construction des digues et ce qui est concrètement fait actuellement sur le terrain.

Continuer la lecture de PPRL, place aux experts

PPRL, la suite…

Pendant l’été la mobilisation autour du futur Plan de Prévention des Risques Littoraux s’est révélée forte. Deux associations se sont crééesen plus de RéAgir déjà fondée en mai 2012 : l‘une AVENIR, à l’initiative des professionnels rétais, l’autre Ré Veille, pour défendre les propriétaires de biens immobiliers. Au Goisil, à La  Couarde, une digue en gabions a été érigée. Cette histoire de PPRL a animé bon nombre de conversations et a provoqué bien des débats. 

PPRL - Conférence presse 16 septembre 2013Le 16 septembre, Lionel Quillet président de la Communauté de Communes a annoncé que les registres, ouverts à propos de la révision du futur PPRL ont recueilli 12 077 signatures. Le 13 septembre, Lionel Quillet, Patrick Rayton, maire de La Couarde, et Florence Durand, directrice des Services de la CDC, ont été reçus par le Directeur de Cabinet du ministre de l’Ecologie autour duquel, Patricia Blanc, directrice générale de la direction de Prévention des Risques et Marc Jacquet chef de service. Représentaient l’Etat, Madame le Préfet de la Charente-Maritime, Béatrice Abovillier, et Amélie Renaud, conseillère technique chargée des questions nationales et locales relatives à l’eau et aux risques naturels. 

Où en est-on aujourd’hui dans l’élaboration du PPRL rétais ?   Depuis la sortie des cartes de niveaux d’eau prévisionnels, le 11 juin, 80 demandes d’autorisation d’urbanisme, permis de construire ou certificats, ont reçu un avis défavorable de la DDTM 17 (Direction Départementale des territoires et de la Mer). Deux dossiers sont déjà en contentieux dans deux communes.

Carte des avis défavorables - 16 septembre 2013 Continuer la lecture de PPRL, la suite…

Thalassa, ambiances de tournage

Il paraît que pendant la guerre 39-45 on a dénombré environ 200 bunkers, petits et grands, sur l’île de Ré. Ils ont été construits par l’armée allemande. Savez-vous que les endroits où  ils se situaient portaient un nom féminin ? L’île était alors divisée en secteurs défensifs, et chaque secteur portait un prénom allemand. J’ai appris cela lors du tournage  de l’émission Thalassa, consacrée à « La deuxième vie des forts, des fortins et des blockhaus du Pertuis charentais »De nos jours, plusieurs de ces édifices ont retrouvé une utilisation plus plaisante. Ils ont été réhabilités et ils sont habités par des familles.

Klara était le nom donné pour Saint-Clément des Baleines. Il y avait là, entre autres, une casemate pour canons située sur la plage de la Conche. Lola désignait les Portes-en-Ré. Un abri pour hommes de troupe, près de la chapelle de la Redoute, y avait été édifié. Ilse était le nom du secteur du Martray à Ars-en-Ré, où ne se trouvait qu’un seul blockhaus, celui du  Fort du Martray. 

L’équipe de Thalassa est partie à la rencontre des occupants actuels de trois lieux insolites. Nous les découvrirons sur nos téléviseurs d’ici la fin de l’année.

A Ars, deux batteries allemandes,  Karola et Kora, surveillaient la côte ouest du canton nord de l’île. Aujourd’hui, elles ne sont pas habitées et restent à l’état de souvenirs.  

Continuer la lecture de Thalassa, ambiances de tournage

Jazz au Phare, musique, musique

C’est la rentrée, mais les vacances sont encore dans les têtes. Voici quelques moments musicaux pour garder la pêche.

Jazz au Phare 2013Le 19 août, Audrey et les Faces B ont lancé le festival sur les chapeaux de roues. Beaucoup ont découvert le groupe qui avait gagné le Tremplin Jeunes Talents Poitou-Charentes l’année dernière. Une véritable révélation, un talent fou. Outre la grande scène, ils ont quasi mis le feu les soirs suivants dans les bars-restaurants. Infatigables, ils se sont généreusement donnés à fond… Continuer la lecture de Jazz au Phare, musique, musique

Kevin, artiste de pierres

La semaine dernière l’histoire se racontait déjà :  « C’est magnifique, quelqu’un a construit un chateau de pierres avec des voûtes, sur la plage au pied du petit phare des Baleines ». Et puis il y a quelques jours, des amis m’ont montré des photos prises dans ce château fabriqué avec les gros galets plats roulés par la mer. Sur place, le montage  est vraiment sidérant et plutôt magique.

 

Mais qui est derrière cela ? Un jeune homme tout simplement, Kevin, 16 ans. « J’aime bâtir, style ruines » dit-il.  Bâtir est son passe-temps pendant ses vacances à l’île de Ré.  Depuis dix ans, chaque été il y passe dix jours avec ses parents.  A l’âge de 6 ans, il a commencé à construire des murs, des statues, des tours, des édifices de pierres, sur cette même plage. Il affirme faire cela pour le plaisir. « Je n’aime pas me baigner, alors toute la journée je bâtis.. C’est quand même mieux que de brûler des voitures… »Continuer la lecture de Kevin, artiste de pierres

Bravo à Thomas Mayeras Trio !

C’est cette  jeune formation qui vient de remporter le Tremplin des Jeunes talents organisé par Jazz au Phare. Le jury en a décidé ainsi parmi les trois qui se sont produits au rythme d’un groupe par jour, le matin, dans le Théâtre de Verdure, au pied du phare des Baleines à Saint-Clément. Thomas Mayeras Trio est un groupe régional, ils sont de La Rochelle et de Niort.

Thomas Mayeras TrioEn gagnants ils joueront l’année prochaine sur la grande scène de Jazz au Phare, en ouverture du festival et, dans la saison à La Maline à La Couarde, partenaire du festival. Ils bénéficient en plus d’une journée d’enregistrement au studio Alhambra Colbert à Rochefort. Leur avenir semble prometteur, puisque déjà par deux fois, ils ont été primés dans deux tremplins, à Lille dans le cadre de Pour le Jazz,  à Jazz 360 à Cénac. Au piano, Thomas Mayeras, à la batterie Germain Cornet, et à la contrebasse Julien Daude.

Pour participer au Tremplin, les musiciens devaient se plier à l’exercice de deux titres imposés,  Summer Time de Gershwin et La mer de Charles Trenet  et de deux morceaux originaux. 

Voici un petit aperçu musical des lauréats. Continuer la lecture de Bravo à Thomas Mayeras Trio !