En route pour Arbollé

Case ArbolléLe séjour des Amis d’Arbollé au Burkina Faso a débuté aujourd’hui pour deux d’entre eux. Quatre autres les rejoindront d’ici quinze jours. Pour la   majorité, ce voyage est une première, ils feront ainsi leur baptême d’Afrique. Ils sont attendus par la population locale qui se réjouit de les voir arriver afin de partager des nouvelles de France. Des nouvelles de ceux qui ont déjà fait le voyage les années précédentes et des Rétais qui toute l’année travaillent dans l’ombre, sans relâche pour les aider.

Ils retrouveront aussi une étudiante stagiaire d’une école de commerce de Bordeaux qui est arrivée sur place il y a 15 jours. Elle est en poste à la garderie des enfants, sous la responsabilité de l’APS (Association Paix et Solidarité) présidée par Kevin Ouedraogo, qui coopère régulièrement avec les Amis d’Arbollé.

L’association rétaise oeuvre au Burkina Faso depuis plus de trente ans, des liens d’amitié se sont noués au fil du temps. Cette année, pas de container expédié. Cependant un programme chargé attend les bénévoles.

Les Burkinabés ont exprimé le souhait de réfection du dispensaire. Il a été construit après l’indépendance, il y a plus de cinquante ans. La population des 27 petits villages de la province d’Arbollé, vient s’y faire soigner et vacciner. Les jours de consultation, il y a un monde fou. Depuis trente ans le nombre d’habitants a considérablement augmenté, au recensement de 2006, on comptait  46 000 habitants.

Le bâtiment est en piteux état, le toit va être refait intégralement, les murs intérieurs lessivés et repeints. Au bas mot, l’équipe en a pour un bon mois avant que tout soit impeccable.

J’espère que nous aurons des nouvelles du groupe et des photos, au fur et à mesure de leur séjour. Pour envoyer un mail de là-bas, c’est toute une aventure. Arbollé n’a pas encore l’électricité, le premier point cyber est à 40 kms. Pour l’atteindre il faut prendre le taxi brousse souvent débordant de partout, et attendre gentiment son tour au cyber-espace car seuls trois postes d’ordinateur existent. Et en plus il fait très chaud. Selon la météo locale, hier, à Ouagadougou il faisait 36 °.

Pour remplir la cagnotte, depuis peu, l’association récupère de vieux matériels informatiques, des cartouches d’encre vides et des téléphones hors d’usage, portables ou fixes.  Jeudi dernier, pour la première fois, un recycleur des environs de Saintes est venu à Ars chercher à  ces éléments en fin de vie. En échange l’association a reçu une compensation financière de 170 €. C’est déjà ça…

Comme le dit le proverbe africain :  » C’est la pluie qui tombe petit à petit qui remplit le fleuve ».

Si vous avez envie de vous débarrasser de ce genre de matériels et faire une bonne action en même temps,  prenez contact avec Les Amis d’Arbollé : 05 46 29 22 94. Le récolteur passera désormais deux fois par an.

 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « En route pour Arbollé »

Laisser un commentaire