Une nuit avec Ana, à l’île de Ré

Habiter une île, un confetti de 30 km de long en plein océan, cela peut être paradisiaque. La mer, le soleil, les belles plages, les intéressants marais salants, voilà de belles images de cartes postales qui font rêver…

Au cours de la nuit du dimanche 10 au lundi 11 décembre, lorsque le vent se met à souffler très fort, avec des rafales à 161 km/h enregistrées à 6 heures à la Pointe des Baleines, l’image n’est plus du tout la même !

 

Tempête Ana - 11 décembre 2017
Capture écran Météo Ciel.

 

Il semble d’ailleurs que c’est chez nous que la tempête Ana a soufflé le plus fort cette nuit là. Rien de grave comparé aux tempêtes de 1997 ou de 1999, voire à Xynthia en 2010, vous diront les esprits blasés. Mais tout de même, Ana est impressionnante. Nous avons été nombreux à être sur le qui-vive dès 2 heures du matin. Continuer la lecture de Une nuit avec Ana, à l’île de Ré

Le basket est dans les gènes d’Ars-en-Ré

1937-2017. Le club de basket d’Ars, porté par l’USA (Union Sportive Arsaise), a fêté ses 80 ans la semaine dernière.

Que le Casseron qui n’a jamais touché un ballon de basket lève le doigt ! C’est d’ailleurs l’objectif poursuivi par les dirigeants de l’USA, encore à l’heure actuelle : que chaque enfant d’Ars joue au moins une fois au basket dans sa vie.

Ars-en-Ré - 80 ans de l'USA - 2 décembre 2017

Continuer la lecture de Le basket est dans les gènes d’Ars-en-Ré

Les jeunes Rétais prennent soin de leurs dunes

L’oyat, vous le connaissez sûrement. Cette plante pousse très bien dans les dunes de l’île de Ré. Ses rhizomes s’enfoncent en profondeur dans le sol. En se développant sur plusieurs mètres, ils fixent le sable. L’oyat est une vivace, adaptée à la sécheresse. Il est de la famille des graminées, parfois dénommé roseau des sables. Ses tiges bloquent le sable éolien. C’est donc un végétal essentiel pour la stabilisation de l’espace dunaire.Ile de Ré - Plantation oyats - 30 novembre 2017

2 200 oyats viennent d’être plantés. 600, le 23 novembre. Et le 30 novembre encore 1 600 pieds. Ile de Ré - Plantation oyats - 30 novembre 2017

Continuer la lecture de Les jeunes Rétais prennent soin de leurs dunes

Prévention des déchets, on révise avec humour

Avez-vous une idée du poids de déchets qu’un Français jette chaque jour à poubelle ? 1,6 kg… Ça paraît énorme, mais c’est réel. Multipliés par 365 jours, cela fait 400 kg par personne. C’est le poids d’une vache ! L’humour arrive à faire passer bien des messages.

Ce chiffre, et bien d’autres, nous ont été appris vendredi 24 novembre par Le Chapiteau Vert, une compagnie de théâtre spécialisée dans les messages environnementaux. Mené tambour battant, le spectacle familial “ Eh Oh les poubelles ! ” s’inscrivait dans le cadre de la Semaine européenne de la réduction des déchets.Affiche Eh Oh les Poubelles - 24 novembre 2017

Ces dernières années nous avons tous progressé dans le tri de nos déchets. Mais parfois nous hésitons  : quoi conserver, quoi faire durer, quoi réutiliser, et même quoi déposer dans quelle poubelle. Une p’tite révision fait le plus grand bien, surtout lorsqu’il s’agit de savoir comment agir au quotidien pour réduire la quantité de déchets, voire ne pas en produire.

La benne à ordures du spectacle s’appelle Bouffe-Tout, Continuer la lecture de Prévention des déchets, on révise avec humour

Deux chèques au chevet de l’écluse Moufette

Mardi 14 novembre, double coup de pouce financier pour Moufette. Les Bières de Ré et le Lions Club ont remis deux beaux chèques à L’Amicale de Moufette l’association chargée de la préservation de l’écluse à poissons, située au pied du Phare des Baleines.

Moufette est particulièrement vulnérable. Exposée à la pression de la houle qui tape durement à cet endroit, ses murs brèchent régulièrement.

Saint-Clément des Baleines - Ecluse Mouffette - 20 juin 2017
20 juin 2017.

Moufette est sans doute la plus grande écluse à poissons de l’île de Ré. Autrefois d’autres écluses la bordaient. Elle est d’autant plus fragile, qu’aujourd’hui elle est la seule encore debout dans ce coin extrême du nord de l’île.

L’historien Pierre Tardy, dans son livre Les Ecluses à poissons dans l’île de Ré, a illustré celles qui existaient là. Moufette est la n° 3 sur le dessin.

Dessin écluses à poissons dans l'île de Ré - Pierre Tardy

Continuer la lecture de Deux chèques au chevet de l’écluse Moufette

Le Messie de G.F. Haendel, dirigé par Marc Minkowski

La septième édition du Festival Ré.majeure a pris ses quartiers pour la première fois à la Toussaint. Jusqu’à présent, il avait lieu en mai. A constater le nombre important de spectateurs tout au long des trois jours qu’a duré l’événement, on peut se dire qu’il y a du monde dans l’île même en arrière-saison touristique.  Et lorsque j’entends dire qu’à l’île de Ré, il ne se passe pas grand chose en dehors de l’été, je souris…

Ce nouveau post vous propose donc aujourd’hui un soupçon de musique classique ! Ars-en-Ré - Le Messie - Marc Minkowski - 27 octobre 2017

Le tarif du concert de clôture était accessible à tout un chacun : 10 €. Il était même gratuit pour les moins de 26 ans. Il est vrai que les musiciens classiques affichent de plus en plus leur souhait d’aller au devant du public, afin de faire partager leur passion. En outre, il est bien révolu le temps où les femmes se paraient d’une robe longue, et les hommes d’un smoking, pour aller au concert, événement réservé à une certaine élite intellectuelle. La musique classique s’ouvre à tous, et c’est tant mieux !  Continuer la lecture de Le Messie de G.F. Haendel, dirigé par Marc Minkowski